Dumas, Alexandre. La Dame pâle

Voici donc un court récit extrait des Mille et Un fantômes, que Folio a réédité à part (n°4390). Il conte les mésaventures d’Hedwige, fille d’un seigneur polonais, qui doit fuir l’avancée de l’armée russe pour se réfugier dans un couvent des Carpathes. Elle va tomber dans une embuscade, puis entre les mains d’une étrange famille ancienne, les Brancovan, sur laquelle pèse une étrange malédiction…

Au fil des 100 pages, Alexandre Dumas nous fait suivre les pas de la jeune femme, dont deux frères vont tomber amoureux, jusqu’à la mort. L’histoire est sympathique, mais ne révolutionnera pas le genre. Dumas se montre bien plus à l’aise dans la description des reliefs tourmentés des montagnes du centre de l’Europe ou dans les combats à l’épée que dans le fantastique. Un fantastique diffus ici, puisqu’il ne fait réellement son apparition que dans le dernier quart du récit. Certes, il est bien question de vampires ici, et de la tradition/malédiction ancestrale qui les entoure dans les contrées de la région, mais pour l’étude anthropologique, cela s’arrête là.

L’amour courtois est presque palpable dans cette histoire qui combine curieusement écriture moderne et histoire à l’ancienne. Une curiosité, mais surtout pour les fans de l’auteur.

Une réponse à Dumas, Alexandre. La Dame pâle

  1. bénédicte dit :

    je ne suis pas passionnée de lecture fantastique et pourtant j’ai bien aimé ce conte agréable à lire et dont la trame est efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *