Vampirisme.com en 2016

Si depuis l’an passé nous avons ralenti le rythme de publication à deux contenus par semaine (en général le mardi et le jeudi), la régularité reste de mise. On dénombre ainsi près de 83 chroniques de livres écrites en 2016, 16 de films, 3 musicales. Soit pas moins de 102 chroniques d’œuvres mettant en scène des vampires. Et si nous suivons toujours de près l’actualité (Apostasie de Vincent Tassy, Alouettes de Jeanne-A Debats, Hotel Transylvanie 2 de Genndy Tartakovsky, What we do in the shadows de Clement Jemaine et Taika Waititi), marquée une nouvelle fois par un ralentissement des productions du genre, nous avons eu davantage de latitude pour sortir de notre chapeau des classiques ou des œuvres plus anciennes (la série manga Vampire Knight, Black Velvet d’Alain Dorémieux, La forteresse noire de Michael Mann).

La palme des dix contenus créés cette année qui auront engrangé le plus de visiteurs reviennent cette fois à :

On remarque que cette année, ce sont les interview qui auront eu le plus de succès, suivies par les actualités (avec une forte coloration Anne Rice pour ces dernières).

En 2017, vous devez les avis publiés à 4 chroniqueurs différents. 87 ont été rédigées par votre serviteur, 10 par Spooky,  4 par Carmilla (qui a intégré l’équipe en cours d’année) et 1 par Chani. Merci à eux !

En dehors des chroniques, nous avons publiés près de 18 actualités (annonces de festival, mais pas que), une note encyclopédique (sachant que le dossier sur le cinéma reste à clore) et 16 interview. Dont pour la première fois autour du jeu de rôle et du jeu vidéo (un medium qui devrait être plutôt présent, en 2017, pour ce qui est du vampire avec – notamment – le jeu Vampyr de DontNOD).

Nous continuerons sur un rythme similaire en 2017. En intégrant enfin au site des sagas trop longtemps absentes comme Vampire Junction de S.P. Somtow, Les prédateurs de Whitley Strieber ou des séries (et épisodes de séries) comme Dark Shadows, Kolchak, La brigade des maléfices…

Mordante année 2017 à tous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *