Saubesty, Christy. Kolderick, tome 1. La Fille du Dashi

D’étranges créatures rôdent dans les rues d’Adélaïde ! Ce sont des hybrides, mi-hommes mi-bêtes, crées par une scientifique qui hait les vampires. Ces créatures possèdent une force au-dessus de la moyenne et peuvent se transformer en animal ou même se rendre invisible. Leur but ? Traquer les vampires sans pitié ! Parfois en ramener à leur base afin de pratiquer d’étranges expériences…Mais ce soir leur proie est une fey, une créature fantastique, qui porte un enfant, fruit quasi-impossible de son union avec le Dashi, un puissant mage, allié aux vampires. Cet enfant pourrait se révéler une arme redoutable pour toutes les créatures de la nuit…

Pendant ce temps, le chef du clan vampire, Bragz, apprend l’enlèvement de la jeune fey par Gunhild, la redoutable chamane. Elle le presse de retrouver la jeune femme afin que l’enfant qu’elle porte ne tombe pas entre les mains de Nougraa, la scientifique qui exècre les vampires. Bragz, devant la menace réelle qui pèse sur son clan, accepte et envoie ses meilleurs hommes. Mais arriveront-ils à temps ?

Ici il y a plusieurs clans complexes qui se partagent le territoire australien.
Tout d’abord les vampires, menés par Bragz, qui vivent dans un domaine éloigné, Kolderick, pour se protéger de leurs ennemis et pour éviter trop de contact avec les humains. Leurs alliées sont les chamanes dont Gunhils et Ephrem le guérisseur, le Dashi le plus puissant Torek qui est également l’époux de la fey enlevée, et les feys qui vivent discrètement près d’eux.

Leurs ennemis sont Zofia Petrovski qui se fait appeler Nougraa par ses créatures hybrides et Yann Below qui cherche à tout prix à capturer Bragz. Unis par une haine et une soif de puissance incroyable, ces deux personnages ont juré la perte des vampires !
Et bien entendu, on suit la destinée de plusieurs autres vampires et humains qui accompagnent les principaux protagonistes de ce récit !

Les vampires ont ici des caractères bien tranchés et des personnalités complexes bien mises en valeur. Leur passé est révélé au fur et à mesure du récit. Concernant leurs caractéristiques, ils boivent bien entendu du sang humain, peuvent parcourir de longues distances en se dématérialisant, sont dotés d’une force bien supérieure aux humains et peuvent manipuler et séduire ces derniers très facilement ! Quand à leur faiblesse, la seule mentionnée est la lumière du jour.

Une partie du récit est basé sur leur jeu de séduction, ils peuvent également choisir une compagne humaine mais elle doit passer de nombreux tests. S’ils échangent du sang avec un humain, il est en quelque sorte intimement lié au vampire sauf si ce dernier choisit de lui faire oublier. Des humains peuvent également se battre pour eux et devenir soldat dans l’unité de combattants mais les épreuves d’admission sont lourdes et périlleuses !

Un premier tome remarquablement bien écrit ! Malgré les nombreux personnages et le réseau complexe d’interaction entre eux au départ, on entre très vite dans l’histoire.
Les personnages sont bien exploités psychologiquement, les créatures qu’elles soient vampires ou hybrides ou simplement humaines sont bien pensées et ont chacune leur place dans le récit.

Beaucoup d’aventures, une touche de magie et de romance sexy, la série Kolderick s’annonce très réussie et prouve que les auteurs français sont eux aussi talentueux dans le domaine de la littérature vampirique !

Petite mention pour l’illustration de couverture, sobre et particulièrement belle à la fois.
Un final qui tient ses promesses et j’attends avec beaucoup d’impatience le second tome !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *