Sanvoisin, Eric. La cité des buveurs d'encre

Dans cette nouvelle aventure, Odilon, Carmilla et Draculivre sont confrontés à un problème de taille : le cimetière qui leur sert d’habitation va être détruit. Où reloger le vieux vampire, sa nièce, et les milliers de livres qui le nourrissent quotidiennement ? Dans la librairie du père d’Odilon ? Dans une bibliothèque municipale ? Un autre cimetière ? La longue quête d’un nouveau chez eux commence…

Troisième opus de la série, ce nouveau tome nous permet de retrouver Odilon, son amie Carmilla et Draculivre, le vampire qui a fait d’Odilon un buveur d’encre. Le problème est cette fois-ci de taille, car nos héros vont devoir rapidement trouver une solution à leur problématique de logement, s’ils ne veulent pas que Carmilla retourne vivre, très loin dans la montagne, chez ses parents. On retrouve donc avec plaisir l’esprit de la série, son humour assez fin, ses personnages savoureux (je suis un gros fan du personnage de Draculivre, qui est une variation les plus originales que j’ai pu lire sur le mythe du vampire), son ambiance fantastique qui reste accessible aux plus jeunes. Une fois de plus, Eric Sanvoisin propose un récit original, joliment illustré par le travail de Martin Matje, qui devrait plaire aussi bien aux petites qu’aux grands.

Concernant les vampires de la série, on découvre cette fois-ci que Draculivre ne peut pas s’éloigner très loin de son point d’attache, ce qui pose de gros problèmes en cas de déménagements. On nous rappelle par ailleurs que les vampires de la série s’installent dans des cimetières, et dorment dans des cercueils, à la manière de leurs collègues buveurs de sang. Les vieux vampires semblent par ailleurs capables de se déplacer sans toucher le sol, volant légèrement au-dessus de celui-ci.

Un nouvel opus de la série qui saura séduire les plus jeunes, et les plus vieux à la recherche de variation intelligente sur le mythe. Eric Sanvoisin n’a pas son pareil pour détourner les codes établis et offre une nouvelle fois au lecteur une plongée agréable dans un univers saupoudré d’une touche de fantastique réussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *