Nagasaki, Takashi. Ignito. King of Eden. Tome 4

La série King of Eden a pour sujet une épidémie qui transforme ses victimes en loups-garous, une maladie dévastatrice qui éclot soudainement et simultanément en plusieurs points du globe. Les services de santé et spéciaux du monde occidental et oriental sont mobilisés pour trouver un remède et une parade au « Loup », comme le virus est surnommé. Mais leur attention est vite attirée sur Teze Yoo, un archéologue coréen qui est présent sur les lieux de chaque carnage et semble curieusement échapper à la contagion.

Dans ce tome 3, après que les services de police se soient un peu dispersés sur les points d’apparition du Loup, l’étau se resserre sur le nord de la Roumanie, avec la possibilité de revenir aux origines du virus. Le scénariste n’hésite pas à éloigner la caméra de son récit de ses deux personnages principaux, et de faire évoluer -en mal- certains personnages secondaires. Il est cependant difficile de s’attacher aux principaux, tant Teze Yoo est froid, clinique, dans son comportement, tandis que la policière qui essaie de lui coller aux basques manque un peu de charisme.

Pourquoi en parler sur vampirisme.com ? Parce que dans de nombreuses traditions, européennes notamment, loups-garous, zombies et vampires sont intimement liés, que l’on donne ces noms parfois indifféremment pour désigner des monstres -parfois non-morts- assoiffés de sang, et parce que le scénariste, connu entre autres pour Pluto, Billy Bat et Master Keaton, fait référence aux mythes vampiriques de loin en loin dans la série. Dans ce tome 4 le trait est plus appuyé, avec un bout de conférence sur les vampires (autour du terme vukodlak), mais aussi l’évocation du Comte Dracula, qui aurait été non pas un vampire, mais plutôt un subbotnik, c’est à dire un chasseur de loups, un traqueur patenté ou presque de créatures non-mortes. A la fin de ce tome un groupe d’aventuriers cherche à retrouver sa dépouille en Transylvanie afin d’alimenter la recherche d’un vaccin contre le Loup. Nul doute que cette traque va être plus présente dans le tome suivant.

Entre folklore des Carpathes et survival horror, la série King of Eden, appuyée par le trait nerveux du Coréen Ignito, se montre pleine de surprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *