Masayuki, Takano. Blood Alone. Tome 2

Ce deuxième tome est, comme le premier, constitué d’une succession d’histoires. Dans la principale, qui clôt l’ouvrage et en constitue par ailleurs une bonne partie, Sly confie à Kuroe une mission périlleuse qui l’oblige à assurer la protection d’un ex-tueur. Ce dernier est poursuivi par l’Insigrad Sparda, un redoutable groupe d’assassins qui veut à tout prix l’empêcher de passer aux aveux…

Ce tome possède une construction a peu près équivalente à celle du premier opus, à savoir un rythme lent et contemplatif sur la majeure partie de l’ouvrage, le scénario ne décollant réellement que lors des deux dernières histoires, qui nous fait par ailleurs pénétrer plus en avant l’univers des vampires de la série. On redécouvre avec plaisir le mystérieux Higure, un très ancien vampire au physique enfantin qui n’en fait pas moins preuve d’une certaine cruauté à l’égard de ceux qu’il juge ses inférieurs.

On découvre ici la présence d’une organisation de tueurs-vampires en marge de la hiérarchie vampirique officielle, organisation avec laquelle nos deux héros vont avoir maille à partir. L’auteur titille également notre intérêt sur les forces qui semblent habiter Kuroe, qui apparaît nettement plus dangereux ici que le premier opus ne le laissait pas paraître.

Au final un second opus un tantinet au-dessus de son prédécesseur, mais qui pêche toujours par un certain manque de rythme au cours de l’ouvrage.

Une réponse à Masayuki, Takano. Blood Alone. Tome 2

  1. Asmodée dit :

    Le rythme narratif de ce second tome de la série Blood Alone reste fidèle à celui auquel nous avait habitué le premier opus, c’est-à-dire posé et empreint par moment d’une certaine poésie. On sent que l’auteur du manga prend son temps pour développer à son rythme l’évolution de ses personnages, sans bousculer le lecteur.
    Pleines de bons sentiments, les premières courtes histoires ne font que peu progresser l’intrigue principale. Il faudra effectivement attendre la seconde partie du manga pour que l’intrigue entre dans le vif du sujet avec l’introduction de l’Insigrad Sparda, l’organisation d’assassin évoqué dans la chronique. Certains des membres qui la composent sont des vampires et il ne fait aucun doute que cet inquiétant groupuscule tiendra une place importante dans les volumes à venir. Higure, puissant vampire au physique d’enfant, dévoile davantage sa véritable personnalité tandis que Kuroe confirme ses talents de chasseurs de vampires. En ce qui concerne Misaki, on attend toujours que son côté vampirique prenne une dimension nouvelle, plus affirmée.

    Les dessins sont toujours aussi agréables et accompagnent idéalement les aventures de Misaki et Kuroe. L’impression générale qui émane de ce manga continue ainsi d’être plaisante et plaira aux lecteurs qui ne sont pas forcément à la recherche d’une histoire bourrée d’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *