Masayuki, Takano. Blood Alone. Tome 7

Kuroe reçoit la visite du frère de Jessie, son ancienne partenaire londonienne. Le jeune homme, qui vit une histoire d’amour un peu particulière, pousse le chasseur de vampires à s’interroger sur sa relation avec Misaki. Mais voilà que la demoiselle se met en tête de jouer les détectives en se faisant passer pour son protecteur.

Après des mois d’attentes (dû à des problèmes de droits, suite à un changement d’éditeur au Japon), voilà donc le 7e tome de la série, Ki-oon profitant de l’occasion pour rééditer tous les opus déjà parus avec de nouvelles couverture et quelques bonus.

Ce septième tome reprend le format de ces prédécesseur, et va ainsi voir plusieurs petites histoire se succéder, avec Kuroe et Misaki au centre. Des histoires qui permettent d’emblée de retrouver le rythme lent de la série, et qui vont voir Kuroe davantage se poser de questions quant à son attachement réel pour la jeune vampire avec laquelle il vit. Les histoires suivantes, si elles ne font pas outre mesure avancer l’intrigue principale, vont voir reparaître certains personnages habitués des pages de la série (Sainome en tête), et nous plonger dans une ambiance polar fantastique sympathique, à défaut d’être totalement surprenante.

Niveau dessin, il y a du bon et du moins bon. J’ai eu l’impression d’un tome beaucoup moins homogène au niveau du dessin, avec quelques soucis au niveau des visages. Reste que les trames très sombre de la série, et ses jeux sur les noirs sont toujours aussi réussis et valent à mon sens la lecture. Ce type de graphisme étant plutôt rare dans le giron Shojo (du moins à ma connaissance).

On découvre dans ce tome que pour être transformé en vampire, un être humain doit d’abord être totalement vidé de son sang, puis qu’il doit ingérer du sang de vampire. La notion d’Orphelins, des vampires qui vivent totalement en marge de la société vampirique, est également au coeur d’une des nouvelles de cet opus.

Un 7e opus qui s’est fait attendre et reste malgré tout agréable à lire, même si on regrette un léger moins bien au niveau du trait, et des histoires qui ne font pas vraiment avancer les choses. Mais est-ce ce que l’on attend de cette série ?

Une réponse à Masayuki, Takano. Blood Alone. Tome 7

  1. Acr0 dit :

    Je ne savais pas que le septième volume était – enfin ! – sorti 🙂
    Bon, je note les quelques défauts, mais je veux savoir la suite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *