Masayuki, Takano. Blood Alone. Tome 4

Londres, quelques années plus tôt. Kuroe fait la rencontre d’une Misaki encore humaine, ballottée entre les forces qui s’affrontent : Lady, mystérieuse influence dans la vie de Kuroe, Jessie, chasseuse de vampire alliée à Scotland Yard, et Karedowulf, ex-tueur de l’Insigrad Sparda. Voici comment tout a commencé…

Un quatrième tome riche en révélations, qui nous ramène quelques années en arrière. Misaki pas encore vampire et Kuroe chasseur de vampire vont faire connaissance, tandis que l’ombre d’un vieux vampire en marge de l’Insigrad Sparda va peu à peu les recouvrir. Alors que le précédent volume pouvait sembler faire un peu de surplace, et mettre de côté l’aspect vampirique, les auteurs choisissent ici de faire un retour en arrière des plus aussi rafraîchissant que dynamique. On découvre ainsi certains détails sur l’origine des héros, leur relation, etc. Un nouveau personnage mystérieux, Lady, fait également son apparition, personnage qui semble tout particulièrement s’intéresser à Kuro

Le dessin est toujours aussi et fin et stylisé que dans les trois précédents opus. Il reste certes très typé manga, mais se démarque par des traits fins et un encrage des plus réussi.

Au niveau de la thématique vampirique, ce nouvel opus n’apporte que peu d’informations sur le monde vampirique de la série. On en apprend légèrement plus sur l’Insigrad Sparda et l’organisation des vampires (qui semblent se rallier, à l’instar du monde de La Mascarade, sous la coupe d’un Prince). On apprend également que Scotland Yard fait appel à des chasseurs de vampire pour lutter contre ceux-ci. Hormis cela, peu de réelles nouveautés sur le mode vampirique de Blood Alone.

En bref, un quatrième opus qui revient aux origines de la relation entre Misaki et Kuroe, et leur lien avec le monde vampirique. Joli et plutôt réussi, à défaut d’être pleinement captivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *