Gallman, Marika. Maeve Regan, tome 3. La dent longue

Même si elle peine à oublier ce qui s’est passé lors de sa dernière confrontation avec son père, Victor, Maeve n’a pas vraiment le temps de s’apitoyer sur son sort. Car pour en finir une fois pour toute avec son géniteur, c’est une armée entière qu’elle doit mettre sur pied. Tout en apprenant à maîtriser la magie qui est en elle. Tout cela en tentant de démasquer le traître qui semble s’être glissé dans son camp.

Ce troisième opus de la série Maeve Regan voit l’héroïne en pleins préparatifs pour sa prochaine confrontation avec Victor, son vampire de père. Une base de départ qui permet à l’auteur de creuser davantage les liens entre l’hybride de vampire et de sorcière et le reste de sa galerie de personnages. Autant en ce qui concerne ses alliés que ses ennemis, que la jeune femme va apprendre à connaître. Ce qui risque autant de remettre en cause ses alliances passées que ses inimitiés présentes.

Si la relative absence d’un contexte spatial vraiment marqué me pose encore problème, il faut avouer que l’auteur fait davantage progresser son intrigue, et propose quelques retournements de situations qui parviennent à faire oublier ce manque. Plusieurs scènes m’ont semblé particulièrement intéressantes et bien ficelées, à l’instar de la première confrontation entre Maeve et son frère Connor, voire la rencontre avec les sœurs de Walter. Des petits moments savoureux qui tendent à mon sens à crédibiliser l’intrigue globale, en lui donnant davantage de corps (et en développant certains éléments annexes). Les personnages gagnent également en crédibilité. Maeve prend peu à peu en main son destin, et maîtrise davantage ses pulsions. Les autres protagonistes qui évoluent autour d’elle font de même, leurs histoires personnelle tendant à leur donner plus d’ampleur.

On retrouve la vision du vampire que l’auteur a mis en place dans les deux premiers opus. Des créatures qui vivent la nuit, doivent boire du sang pour survivre, et ne peuvent être tué que par l’argent, ou si on leur enfonce une arme en plein cœur. Pour autant, le lecteur découvrira une nouvelle sorte de créature, contrôlée par le sang et qui s’avère également être un ennemi de choix des buveurs de sang. On verra enfin une nouvelle fois qu’être un vampire n’empêche pas d’utiliser certains pouvoirs, comme Victor et Maeve le démontreront.

L’intrigue gagne en ampleur, le temps des confrontations semble être arrivé, mais est-ce pour autant la fin de l’histoire ? Rien n’est moins sûr, au vu des cinq tomes annoncés par l’auteur et son éditeur. Un troisième opus qui ne révolutionnera certes pas le genre, mais me semble un cran au-dessus de son prédécesseur. Et vu la conclusion de ce tome 3, on a hâte de retrouver les prochaines aventures de Maeve.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *