Cast, P.C – Cast, Kristin. La Maison de la Nuit. Tome 3 : Choisie

La vie sentimentale de Zoey est un véritable casse-tête : elle n’a plus un mais trois petits amis! Et ses ennuis ne s’arrêtent pas là. Pendant que des assassins – humains – sèment la mort dans la Maison de la Nuit, Lucie, sa meilleure amie, rate sa transformation en vampire. Elle ressuscite sous la forme d’une morte vivante et erre désormais dans les rues à la recherche de sang frais. Zoey doit impérativement trouver un moyen de la sauver. Mais elle ne sait pas comment s’y prendre. Et demander conseil à ses amis les plus proches risquerait de les mettre en danger. Son seul appui ? Aphrodite, son ennemie jurée…

Troisième tome de la Maison de la Nuit, ce roman ne dépareille pas avec les volumes parus précédemment. Employant toujours un ton très « adolescent » (ce qui est normal vu la collection à laquelle appartient la série), notamment lors des – nombreux – dialogues, la lecture de Choisie se révèle tout à fait distrayante une fois plongé dans son histoire. Entre ses affaires de cœur qui sont tout sauf simples, le conflit latent l’opposant à Neferet et sa meilleure amie Lucie devenue une créature avide de sang, Zoey n’a pas le loisir de s’ennuyer. Un gage de qualité pour les lectures.

Faisant suite directe aux péripéties relatées dans le second tome, Zoey entreprend de défaire le lien l’unissant à Heath, son ancien petit copain humain avec qui elle a « imprimé ». Eric Night, son soupirant attitré, ne semble d’ailleurs pas apprécier cette relation, surtout qu’un de leur professeur, Loren Blake, vient s’ajouter à la donne amoureuse. De la romance légère et fleur bleu en perspective donc. Pourtant, l’intrigue réussit à se montrer parfois un peu plus sérieuse en abordant des thèmes comme la perte de virginité, le communautarisme ou l’opposition à l’autorité adulte.

D’un point de vu vampirique, on découvre de quelle manière Zoey se risque à venir en aide à Lucie. Lorsqu’un étudiant de la Maison de la Nuit meurt avant de s’être transformé en vampire adulte, il devient une sorte de monstre assoiffé de sang humain, un vampire bestial et primaire en somme. Avec l’aide inattendue d’Aphrodite, la jeune prêtresse va tenter de renverser le processus afin de guérir sa camarade. Dans cette tâche, elle espère que les pouvoirs alloués par la déesse Nyx pourront lui être utiles.

Un conflit vampires/humains se dessine au cours du roman. Lorsque le professeur de théâtre est retrouvé décapité, Neferet décide de préparer des représailles contres les membres du Peuple de la Foi, un mouvement religieux extrémiste. De son côté, Zoey a pour mission de faire entendre la volonté de la déesse des vampires qui ne semble pas approuver l’attitude belliqueuse de la dirigeante de l’école.

En dépit de son style simple et de ses dialogues un tantinet naïf, Choisie se dévore d’une traite. Dans un registre jeunesse, la série se révèle efficace et complète à mesure que les romans se suivent. L’intrigue recèle de bonnes idées, l’ensemble est très vivant, le tout saupoudré par une action menée tambour battant… une réelle originalité ne répond donc pas à l’appel, mais cette suite est accrocheuse si on se laisse prendre au jeu, surtout pour les lecteurs les plus novices à la recherche d’un compromis entre Harry Potter et une série vampire. Les nombreuses questions laissées en suspend et les rebondissements apparus dans les dernières pages font attendre avec impatience le quatrième tome.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *