Butcher, Jim. Les dossiers Dresden, Tome 4. Fée d'hiver

Depuis que sa petite amie l’a quitté, tout va mal pour Harry. S’il veut conjurer sa malchance, et par la même occasion lever le pacte qui le lie à sa fée de marraine, il doit accepter une mission que lui confie la reine de la Cour d’Hiver. La reine Mab lui demande en effet de retrouver l’assassin du Chevalier de l’Eté. Alors qu’il pense un premier temps refuser, le Conseil Blacn lui force quelque peu la main. Mais Harry se méfie toutefois des intrigues politiques des fées. Et il n’a pas tort, car il va découvrir que le sort du monde dépend de son succès ! Qui a décrété qu’on travaillait mieux sous pression ?

Ca faisait un petit moment que je n’avais pas repris ma lecture des Dossiers Dresden, aussi ais-je profité d’une petite pause dans mes lectures du moment pour découvrir ce quatrième opus. Aux dernières nouvelles, Harry avait détruit une cour vampirique, et la reine qui y présidait, mais sa petite amie avait fait les frais de cette épisode et luttait maintenant contre le mal vampirique. On retrouve donc le personnages quelques temps plus tard, bien mal en point. Et c’est à nouveau un plaisir que de plonger dans l’urban fantasy de Jim Butcher, et son univers où pullulent magiciens, vampires, fées et autres loups-garous, et de retrouver les personnages de la saga, de Harry à Murphy en passant par la marraine de Harry ou encore Bob, même si ce dernier n’a pas une grosse présence ici.

Le style est toujours aussi sympathique. On prend plaisir à retrouver Dresden qui a vraiment du mal à ne pas s’enfoncer dans des situations toujours plus inextricables, qui vont cette fois-ci le conduire à enquêter pour les fées, s’il veut sauver sa peau. Forcément avec une partie du Conseil Blanc à dos, pas facile pour un magicien de travailler efficacement à sa survie. Et c’est en effet les fées qui ont la part belle dans cet opus, ce que l’intervention de la marraine d’Harry à la fin du précédent livre nous laissait déjà à penser. On découvre donc le fonctionnement du peuple fée, divisé en Cour, chaque cour étant dirigé par 3 reines, figurant chacune un instant temporel (le passé, le présent et le futur).

Concernant la part vampirique, les buveurs de sang sont certes moins présent dans ce 4e tome que dans le précédent. Ils ont entre-temps déclaré la guerre aux magiciens, suite aux dernières actions d’Harry. Pour le reste, on apprends que Susan, la petite amie d’Harry, a été mordue mais n’est pas encore un vampire à part entière, étant donné qu’elle ne s’est pas encore résolu à s’abreuver de sang humain. C’est ainsi qu’Harry essaie de trouver une solution pour l’empêcher de devenir pleinement une créature de la nuit.

A l’instar de La communauté du Sud ou encore de Mercy Thompson, Les dossiers Dresden est une série très réussie qui mélange allègrement tous les bestiaires fantastiques dans un cadre typiquement urbain. L’une des grosses différences avec les autres séries du moment, et ce qui selon moi empêche la série de Jim Butcher de tomber dans le giron Bit-lit, c’est à n’en pas douter son personnage central, un magicien qui détonne quelque peu vis à vis des héroïnes auquel on est habitué. En tout cas, sans pour autant être le plus captivant de la série à ce jour, ni de faire de celle-ci LA série vampirique que tout un chacun se doit de lire, ce 4e tome poursuit de belle manière l’univers ébauché jusque-là et présage du meilleur pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *