Alexander, Cassie. Emergency, tome 1. Morsure nocturne

Edie Spence est infirmière. Pour sauver son frère d’une future overdose , elle accepte de travailler dans un service très spécial : le Y4. Dans ce service, elle côtoie toutes sortes de créatures surnaturelles : loups-garous, métamorphes, zombies, vampires…

Un soir, alors qu’elle s’occupe d’un vampire, elle  commet une erreur et cause la mort de son patient. Mais ce dernier lui laisse un message, un prénom. Elle se doit de retrouver cette petite fille. Malheureusement pour Edie, la mort de ce vampire sonne comme un meurtre pour la société de vampires à laquelle il appartenait. Sa seule chance de survivre, retrouver cette petite fille.

Voici une série Bit-Lit qui étonne. On connaît tous les vampires beaux et invincibles. Eh bien ici, ce n’est pas le cas. Ils peuvent être moches et avoir leurs faiblesses. De plus, dans Emergency, les vampires ont un côté sombre, calculateur et méchant. Ils ne font pas très bonne impression dans ce premier tome. Par contre, nos amis les zombies horribles sont  à l’inverse plus séduisants et socialement intégrés.

Ici, la logique n’a pas sa place. Ne vous attendez pas non plus à avoir une ambiance chaude ou intense. Le contexte de l’hôpital froid, distant et glauque est très bien retranscrit. Les êtres surnaturels sont très ambigus et même si ils nous apparaissent sympathiques, ils ont tous une part sombre et inquiétante.

Je soulignerai juste un petit point négatif. C’est que le récit est parfois brouillon et l’on s’y perd. Voire on ne comprend pas trop certaines choses. Un récit qui nous apparaît un peu bâclé. Même chose pour la traduction qui comporte encore beaucoup coquilles.

Malgré cela, j’ai trouvé ce roman plaisant pour plusieurs aspects. En premier, cet univers hospitalier qui détonne beaucoup, nous accroche de suite. Voir les zombies, loups-garous et vampires dans un autre cadre mais également traité d’une autre manière que ce que l’on peut voir en Bit-Lit, nous amène un peu de fraîcheur. Le récit est très glauque voire parfois gore avec les morsures, les membres tranchés… Mais cette ambiance pesante est contrebalancée par des scènes cocasses notamment avec la présence d’un fantôme allemand.

Emergency est un roman dont les personnages sont attachants, les gentils comme les méchants, les principaux comme les secondaires. La lecture est agréable même si parfois l’intrigue est convenue. On se prend au jeu et on attend avec impatience la suite des évènements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *