Smith, Lisa Jane. Journal d'un vampire. Tome 2

Elena, lycéenne populaire, s’est métamorphosée en une créature de la nuit sanguinaire et incontrôlable. Tiraillée entre les frères vampires, plus que jamais ennemis, elle doit aussi affronter un terrifiant adversaire, dont la menace se fait chaque jour plus vive. Tapi dans l’ombre, celui-ci n’attend qu’une chose : déchaîner contre Elena sa furie bestiale… et la vider de son sang ! Alors on s’en doute, les frères ennemis jurés vont devoir faire front commun pour aider Elena et le reste de la petite ville de Fell’s Church, car tous sont menacés…

Dès les premières pages j’ai eu la conviction que le public visé par cette série était le lectorat féminin adolescent, à la fois amateur d’émotions fortes et de romantisme soi-disant gothique. Les protagonistes, mis à part les créatures surnaturelles, sont des lycéens. Américains, donc un peu crétins, est-il besoin de le rappeler… Il y a un truc assez rigolo chez les adolescents américains : le lycée est un lieu central, un lieu de rendez-vous, mais ils ne sont jamais en cours, ou alors ils peuvent en sortir quand ils le veulent, surtout pour discuter…

Nous voilà donc avec des jeunes filles en fleur qui se pâment d’admiration devant des vampires plusieurs fois centenaires, beaux comme des dieux avec leurs regards pénétrants et… et puis c’est à peu près tout comme argument pour dire à quel point ils sont beauuuuuuuuuuuuuuux… Et puis bon, il faut dire ce qui est : ils sont bien trop beaux pour être définitivement méchants. Il y a un truc pratique parmi le groupe de lycéens qui nous est présenté : l’une d’entre eux est medium, un peu sorcière, etc. Ca aide pour appeler les esprits des morts. Et puis il y a aussi le ténébreux, dont la réflexion principale est « ce monde est injuste, parce qu’il y a des gens qui meurent dans la rue, les bébés phoques aussi se font avoir et puis ce salaud de vampire m’a piqué mon ex ». Véridique. Les lycéens, au départ, se méfiaient de Stefan à cause de son air bizarre, « parce qu’il était étranger ». Finalement c’est un vampire ; il faut donc en déduire qu’un étranger a forcément l’air aussi bizarre qu’un vampire…

Tout ce petit monde va s’unir pour lutter contre un danger hénaurme. Lequel danger ne va s’en prendre finalement qu’à eux ; finalement il me plaît ce danger. Seul problème : la force de l’amour permet à une jeune femme (que l’on croyait –avec soulagement- disparue à jamais) de revenir d’entre les morts, dans une scène digne d’un tableau christique ou angélique, au ridicule achevé. Sans parler du final, d’une mièvrerie aussi longue qu’insupportable.

Côté vampirique, bien évidemment ils sont au cœur du récit. Ils ont besoin de sang, humain ou pas, pour se nourrir. En donnant leur sang à une personne fraîchement morte, ils peuvent la ressusciter, mais celle-ci entamera alors un processus de transformation qui en fera l’une des leurs. Ils peuvent lire dans les esprits, mais à courte distance, ou encore localiser l’un des leurs. Mais là encore c’est très restreint, et l’auteure n’est pas très logique dans l’utilisation de ce pouvoir. Nous rencontrons aussi dans le récit des vampires anciens, contemporains de la construction des pyramides d’Egypte, qui sont soi-disant immortels mais qui ne résistent pas à un bon coup de pieu en frêne dans le palpitant.

Pourtant ce livre n’est pas une daube insurmontable ; en effet ça se lit sans trop de souci, si l’on se positionne en tant qu’amateur d’eau de rose à la sauce fantastique. Mais je refuse de lire la suite (en plus les premières lignes sont présentes à la fin du tome 2, je me suis fait mal en essayant de les lire).

3 réponses à Smith, Lisa Jane. Journal d'un vampire. Tome 2

  1. Melusine dit :

    Tu es dur: tu n’as même pas lu lu début! Bon j’admets que la fin de ce tome est assez naze, mais au moins au début le personnage de Damon (le méchant frère) est intéressant.
    Après c’est sûr que c’est une série pour ados, on ne va pas trop en demander non plus.

  2. Vladkergan dit :

    N’ayant pour ma part pas eu l’occasion de me pencher sur cette série, je laisserais à Spooky, le chroniqueur qui est à l’origine de cette fiche, le soin de te répondre, s’il tombe sur ton message.

    Pour ma part je ne suis pas franchement tenté par cette série, qui me semble beaucoup trop orientée vers un public jeune et féminin pour pouvoir me captiver outre mesure. Et l’adaptation TV (du moins les 5 épisodes que j’en ai vu à ce jour), ne m’a pas franchement donné envie de creuser la chose…

  3. Melimel dit :

    Allo Spooky,

    De mon côté, j’ai lu les trois tomes (Journal d’un vampire) et sincèrement, si tu n’as pas accroché plus qu’il le faut sur les 2 premiers, je te déconseille fortement le tome 3.

    En tant que lectrice féminine, j’ai bien aimé le premier tome. C’est certain qu’il n’équivaut pas Twilight, mais il était disons… très intéressant. Par contre, la fin du second livre m’a laissé perplexe. De plus, le tome 3 m’a vraiment déçu… Dans celui-ci, le surnaturel est trop en force et les personnages se font exagérément malmener. Peut-être que certaines personnes ont aimé, mais moi ce n’est pas mon cas.

    NOTE: J’aime bien ton blog…
    Melimel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *