Noguchi, Mei – Karin Entertainment. Princess Nightmare, tome 1

Pour l’anniversaire de ses 114 ans la jeune vampire Little demande en cadeau une adolescence normale. Accompagnée par son frère Raku, son serviteur loup-garou Inukai et son ami Shinji, capable de ressentir les esprits, Little intègre l’école Sainte Rosa en horaires aménagés. Alors qu’elle essaie tant bien que mal de profiter de sa jeunesse un démon vient perturber sa vie de lycéenne…

Une nouvelle série manga vampirique, je ne pouvais décemment pas laisser passer ça. Reste que l’ensemble sent fortement le déjà vu, entre la jeune vampire qui intègre une école humaine, et la présence de diverses créatures issues du bestiaire fantastique qu’elle va combattre. De fait, si les axiomes de bases sentent le déjà vu, c’est surtout avec la lisibilité de l’histoire que j’ai eu du mal, les transitions entre les scènes, l’insertion de quelques Flash Back et le trop plein de zones d’ombres n’aidant en rien la compréhension de l’ensemble.

Le dessin est assez correct dans l’ensemble, assez typique des shojo fantastique. Les cadrages sont assez dynamiques, et les zooms sur les visages des persos plutôt bien réussis, mais j’ai parfois un peu de mal avec certains codes (les visages déformés), sans compter quelques difficultés pour différencier les personnages (c’est notamment le cas pour Raku et Inukai).

Les vampires de cette série n’évoluent que la nuit tombée. Ils doivent boire le sang des leurs pour maintenir leurs pouvoirs intacts, sachant que quelques grandes familles semblent se détacher parmi la société vampirique (à la tête de laquelle trône un couple princier), les Draculea en tête. A noter que les vampires semblent également maîtriser certains pouvoir magiques, qui leur permettent de se défendre.

Un premier tome qui peine à convaincre, même si les dernières pages laisse planer la possibilité d’un sursaut dans l’intrigue qui casserait les similarités de l’ensemble avec d’autres séries récentes. J’attends donc de voir ce qu’il en sera avec le tome 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *