Mendonça, Aurélie. Tarots divins, tome 1. La sanguinaire

Nélia, chasseuse de vampires depuis l’assassinat de ses parents, remplit une dernière mission avec son compagnon. Mais les évènements prennent une tournure tragique ! Elle perd son ami et la vie n’ayant plus d’importance pour elle, décide de devenir vampire à son tour. Pendant dix ans, elle prépare minutieusement son ascension au sommet de la hiérarchie vampirique et trouve de fidèles alliés. Devenue reine des vampires, elle n’aspire plus qu’à se venger de son ancienne caste qui l’a trahie : les chasseurs…Mais bien des difficultés se présentent sur son chemin, que ce soit un autre clan de vampires imbus de leur puissance ou un chasseur légendaire…

Rien que par le résumé assez accrocheur, j’avais hâte de découvrir ce titre qui semblait sortir de l’ordinaire. Ma lecture ne m’a pas déçue bien au contraire.

Ici pas de gentil vampire ou de tendre romance, c’est surtout l’histoire d’une femme désespérée et qui veut prendre sa revanche sur la vie par la mort ! Après être devenue une créature de la nuit, Elizabeth va prendre son temps et éliminer un par un ses ennemis. Elle se montrera sans pitié envers tous ceux qui se dresseront sur sa route sauf pour un jeune humain, Huan, auquel elle va s’attacher inexplicablement. Pas de temps mort dans ce récit qui se déroule sans accroc pour l’héroïne, elle fait place nette ! Elle est secondée par un vampire plus âgé, un personnage très sympathique que j’ai tout de suite apprécié. Nilosh, c’est son nom, semble au départ n’être qu’un second mais très vite au fur et à mesure du récit, on peut noter une place plus importante.

Ce premier tome est basé autour d’une légende, celui de la fameuse Comtesse Katerina Báthory, qui serait à l’origine la première femme vampire. Ici Elizabeth, objet d’une ancienne prophétie, s’inspire de la légende en suivant les traces de son illustre ancêtre, allant même habiter dans les lieux où était demeurée la comtesse et cherchant une arme mythique. Elle lui ressemble même par bien des points dans sa soif de bataille et de sang, voulant dominer le monde de la nuit !

Pour ce qui est des vampires, ici ce sont des créatures sanguinaires et brutales. Ils se nourrissent de sang humain, ne supportent pas la lumière du jour et ont une force sans limite. Ce qui les démarque nettement des autres vampires, c’est qu’ils peuvent sans difficulté pénétrer dans des lieux consacrés, croix et eau bénite ne paraissent pas les inquiéter. Seul la décapitation ou un pieu dans le cœur peuvent les faire mourir. Ils préfèrent habiter en général les endroits sombres et anciens sauf pour le clan descendant directement de Katerina qui habite dans le sud du Portugal.

Bref ce premier opus m’a totalement séduite, par son action rythmée et soutenue, par le charisme de l’héroïne, il m’a rappelé le personnage de Sélène dans « Underworld ». J’ai retrouvé avec plaisir le « vrai » vampire, créature féroce et assoiffée de sang, combattant pour survivre et se venger. Quelques mystères persistent encore et j’espère que le deuxième tome lèvera le voile sur les quelques secrets abordés dans ce livre. Une série prometteuse, dense et captivante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *