Melton, Gordon J. The Vampire book : the encyclopedia of the undead

The Vampire Book passe au crible les aspects historiques, littéraires, mythologiques, biographiques et populaires d’un des sujets les plus captivant qui soit. Classé de A à Z, le lecteur trouvera dans les pages de cette encyclopédie, aussi bien des descriptions de termes, descriptions ou biographies de vampires de fictions (ou considérés comme réel), de même que celles des acteurs qui ont endossé leur rôle et celles des auteurs qui les ont immortalisés.

Le lecteur curieux pourra également approfondir la manière dont les différentes cultures abordent le mythe, ainsi que parcourir ses liens avec de nombreux sujets connexes. L’encyclopédie, qui compte pas moins de 960 pages, contient également de nombreuses illustrations, pour la plupart rare ou jamais utilisés jusqu’alors, issues des dossiers de Vampire Studies. Par ailleurs, une carte du pays des vampires détaille les principaux sites roumains liés au personnage de Dracula.

Avec ce Vampire Book sous la main, force est d’avouer que peu d’auteurs ou de sujets-clés liés au mythe du vampire risque de nous échapper. Car, à l’instar du lexique du vampire de Pozzuoli, qui lui englobait l’ensemble des personnes/personnages/lieux/etc. liés à Dracula, le livre de Melton se pose comme une incroyable encyclopédie des vampires. Les deux livres ont par ailleurs été écris à l’occasion du centenaire de la publication du roman de Bram Stoker. Le nombre de définitions est impressionnant, de même que la profondeur avec laquelle est abordé chacun des sujets. Certes il ne s’agit pas forcément là d’un livre qui se lit d’une traite, tant l’ensemble, de par sa hiérarchisation encyclopédique, ne peut prétendre à un parcours linéaire. Mais l’ensemble n’en est pas moins immersif, pour qui maîtrise la langue anglo-saxonne (cet impressionnant volume n’ayant jamais eu droit à une traduction française).

De Forest J. Ackerman à Jeanne Keyes Youngston, un nombre pléthorique d’auteurs, réalisateurs, personnages, acteurs, scénaristes, penseurs, médecins, etc. sont passés au crible, sous l’angle du mythe des vampires. L’ouvrage ne se borne pas à la simple partie fictionnelle, car il aborde par ailleurs les prémisses du mythe (les différentes civilisations ayant eu une forme de vampire, les premiers cas recensés, etc.), ainsi que ses versions modernes (les tueurs en série et autres maniaques ayant pu être affublé du sobriquet de vampire).

Enfin un ouvrage encylopédique qui passe en revue et de manière ultra précise l’ensemble des tenants et aboutissants du mythe du vampire. Impossible d’en faire le tour en quelques heures, c’est au contraire un ouvrage vers lequel on revient ponctuellement, à la faveur d’une lecture ou d’un visionnage, afin d’en savoir davantage sur l’auteur et les variations qu’ont pu générer films et livres. A la fois guide de voyage, support de recherche, guide d’achat, cet inclassable bible du genre est l’ouvrage que tout amateur de vampire se doit d’avoir chez lui.

Le seul bémol : le livre n’a pas bénéficié d’une nouvelle édition depuis la seconde, qui date quand même de 1998.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *