Long, Nathan. Ulrika la vampire, tome 2. Bloodforged

Défiant les règles de la société Lahmiane, Ulrika s’échappe de l’influence de Gabriella et se met en route pour la ville de Praag, à la recherche d’anciens amis, mais aussi de sa propre gloire… A son arrivée, elle trouve les assaillants désorganisés et les habitants de la ville sur la défensive. Rapidement, elle met au jour un culte dédié à Slaanesh, bien parti pour réussir ses manigances et renverser l’ordre établi. Rejetée autant par ses soeurs vampires et par les humains qu’elle a juré de protéger, Ulrika cherche seule un moyen de déjouer ce complot destructeur pour la ville.

Un second volet où on retrouve Ulrika qui a décidément bien du mal à obéir à Gabriella, et va rapidement décider de s’échapper, pour retourner sur les pas de ses derniers jours en tant qu’humaine, à Praag. De quoi la confronter autant avec les hordes du Chaos qui rôdent toujours autour de la cité qu’avec son propre passé. La galerie de personnage change donc du tout au tout, seule le personnage principal restant au coeur de l’intrigue.

La trame narrative me semble néanmoins moins efficace que celle du précédent opus. En effet, l’auteur n’échappe pas ici à quelques longueurs, que son style, très simple, ne parvient pas à faire oublier. Les nombreux rebondissements de l’intrigue ne sont par ailleurs pas tous utilisés par la suite, ce qui a parfois un petit côté bouche-trou assez ennuyeux.

On assistera ici à un rituel basé sur le sang qui permet à un vampire d’accepter la domination d’un de ses pairs, et d’obéir à ses ordres. Un rituel qui rend le vampire asservi incapable de mentir à son nouveau maître. L’argent apparaîtra également dans ce tome comme un moyen efficace de blesser, voire de détruire des vampires, les cicatrices étant nettement plus longues à se refermer. De même, certains artefact semblent à même d’emprisonner l’âme des vampires, et de désincarner leur enveloppe charnelle. Enfin, on quittera un peu l’univers des Lahmianes, lors de la rencontre entre Ulrika et le représentant d’un autre clan de vampire.

Un second opus un cran en-dessous du premier. Si le personnage principal est toujours égal à lui-même, le récit est nettement moins intéressant (certains éléments de récits interviennent sans qu’on sache trop pourquoi, sans compter les longueurs), et le style m’apparaît cette fois-ci un peu lourd. Bref, légèrement déçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *