Hamilton, Laurell K – Booth, Brett. Plaisirs coupables. Volume 1

Anita Blake, réanimatrice et tueuse de vampires de son état se voit proposer par un émissaire de la communauté vampire de la ville d’enquêter sur une série de meurtres de vampires. Alors qu’elle passe la soirée dans un club dirigé par le ténébreux Jean-Claude, un maître vampire d’origine française, elle se retrouve forcée de revenir sur sa décision première et d’enquêter sur les meurtres pour le compte des vampires dirigeant la ville…

Ce Premier recueil de l’adaptation comics des aventures d’Anita Blake est pour le moins réussi. Le scénario, très fidèle au premier roman de la saga, nous entraîne donc dans les pas d’Anita Blake, qui va devoir enquêter sur une série de meurtres de vampires. L’action est rondement menée, les personnages plutôt intéressants (le maître vampire qui dirige la ville en tête), et l’intrigue fourmille, à l’image du roman qu’elle adapte, d’idées intéressantes. Sans être non plus de la grande littérature, la série de Laurell K Hamilton propose un très bon divertissement, et cette adaptation s’y conforme en tout point.

Le dessin du comics, réalisé par Brett Booth, est très typé comics moderne, avec un petit quelque chose qui peut rappeler les œuvres de Mickaël Turner, mais son dessin colle bien à la série. Certains personnages sont graphiquement très bien croqués, et le dynamisme du dessin ajoute beaucoup lors de scènes d’action. Le seul bémol graphique à mon sens est la mise en couleur, trop informatisé, qui donne parfois un côté bien trop froid.

Les vampires mis en scène dans ce comics sont en tout point semblables à ceux du roman dont il s’inspire.. Buveurs de sang noctambules, ne craignant que les pieux, la décapitation, l’eau bénite et la morsure du soleil, ils disposent en outre d’une vitesse sur-humaine et d’un grande résistance physique.

Ce premier recueil des aventures d’Anita Blake en BD est pour le moins sympathique. Le roman original est respecté autant que faire se peut, le dessin se chargeant enfin de donnant un visage à la Réanimatrice.

2 réponses à Hamilton, Laurell K – Booth, Brett. Plaisirs coupables. Volume 1

  1. cedric290687 dit :

    Merci pour le commentaire laisser sur mon blog. J’ai pas la chance de maitriser suffisamment l’anglais pour me les faire en VO, je comprends mais pas assez pour apprécier une lecture. Tu as bien de la chance, tu es en avance sur nous, mais bon, je me les ferai donc en français.

    Sinon, j’étais déjà venu sur ce blog moi, y a quelque temps. Il m’avait bien plus mais je ne laissait pas souvent de commentaire à l’époque. Je vais en refaire le tour et peut-être même le mettre dans les liens de mon blog :p

    Allez, a+

  2. Asmodée dit :

    Fan de la série des Anita Blake depuis un bout de temps, je n’avais pas eu l’occasion de découvrir l’œuvre dans sa version comics éditée en VO par Marvel. Autant l’avouer, cette adaptation supervisée par Laurell K Hamilton est une réussite. Les dessins de Brett Booth respectent tout à fait l’esprit du support littéraire, avec force détails disséminés au gré des cases.

    S’il est regrettable que Plaisirs Coupables soit scindé en deux tomes, n’en reste pas moins que ce premier album fait honneur à l’univers de l’Exécutrice de vampires. On retrouve avec satisfaction des personnages familiers tels que Jean-Claude ou Edward qui sont respectés le plus fidèlement possible. La traduction des textes a quant à elle était assuré par Isabelle Troin, qui officie déjà sur la traduction des romans.

    L’album, similaire en matière de pagination à la version reliée américaine, propose en bonus une courte histoire intitulée "Vampire espèce protégée" dans laquelle est abordé l’aspect légal du droit d’existence des buveurs de sang. À noter également une introduction signée par Laurell K Hamilton dans laquelle sont évoqués les premiers pas de la série et le travail effectué sur le comics. Des illustrations pleine page, une impression irréprochable et un cahier réunissant les diverses couvertures VO contribuent à donner une finition sans fautes à cette première partie. Plaisirs coupables ne pourra qu’emballer les fans, et même peut-être convertir des novices à découvrir la série régulière, publiée chez Bragelonne/Milady, qui met en scène les aventures de la Réanimatrice de Saint Louis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *