Gilson, François – Clarke. Mélusine. Tome 17. Sang pour sang

Monsieur ne peut plus supporter Madame. Monsieur a besoin de calme. Monsieur veut être seul… enfin seul, le sera-t-il vraiment ? Son oncle, Faësturno est sur le chemin pour lui rendre visite ! Ce vampire, attiré par le sang frais, suit Mélusine jusque chez elle, mais à l’instar de Cancrelune, se prend le mur et s’écrase, suivi de près par la dit-Cancrelune qui l’écrase ! Autant dire que le vampire qu’il est n’a plus l’étoffe d’un grand. Mélusine est alors chargée avec l’aide de Mélisande, sa cousine, et de Cancrelune, de remettre l’oncle de Monsieur en état !

Fidèle à l’esprit de la série Mélusine, cette nouvelle histoire s’applique à dévoiler au grand jour les mille et une façons de tourner un vampire en ridicule. Le pauvre oncle Faësturno, à la réputation pourtant terrible, se voit ainsi sombrer dans un état amorphe, puis réduit en cendres, rapetisser, démultiplier… un vrai calvaire ! La variété des situations ne manque pas de faire sourire et accroche sans mal l’attention du lecteur.

L’atmosphère qui imprègne l’album fourmille d’une multitude de détails à connotations vampiriques et s’inspire de tous les thèmes classiques propres aux codes des buveurs de sang : l’incontournable cercueil rempli de terre, le voyage en calèche, le fidèle Igor qui répond présent et n’hésite pas à verser régulièrement son sang afin de voir son maître ressusciter, un bain de soleil improvisé…

L’oncle Faësturno n’a pas vraiment l’occasion de faire preuve d’une grande cruauté, sa présence ayant surtout vocation d’en faire un parfait bouc émissaire. Les gags, souvent ingénieux, s’enchaînent dans une ambiance bon enfant, ce qui rend l’album accessible à un très large public.

Les dessins ainsi que la mise en couleur sont propres et jolis. Ceux qui, comme moi, ne sont guère familier avec la série des Mélusine passeront un moment de lecture distrayant et plein d’humour avec cet album, idéal pour se changer les idées entre deux histoires plus sombres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *