Ennis, Garth – Dillon, Steve. Preacher. Tome 3 : Fiers américains

Le révérend Jesse Custer a failli perdre la foi lorsqu’il a fusionné avec la force spirituelle, mi-ange, mi-démon, appelée Genesis. A la suite de cette rencontre explosive… qui l’a doté à la fois d’étranges pouvoirs et d’un nouvel objectif… il se retrouve à faire le plus bizarre pèlerinage qu’on puisse imaginer. Son voyage prend un tour inattendu. D’abord, Jesse et sa petite amie Tulip O’Hare, tireuse hors pair, voyagent en France, à la recherche de leur camarade vampire, Cassidy, prêts à mener une bataille sans merci contre les armées d’une société secrète connue sous le nom de Graal….

Un troisième opus toujours aussi captivant de cette série irrévérencieuse au possible, porté par un trio de héros on ne peut plus disparate : un prêtre, une tueuse à gage et un vampire. Suite à l’enlèvement de Cassidy, Tulip et Jesse font route vers la France afin de le soustraire au mystérieux Graal. Et dès les premières pages, on se retrouve au cœur de cet univers glauque, iconoclaste à l’humour très grinçant qu’on a pu apprécier au fil des deux premiers albums. Les personnages sont diaboliquement bien mis en scène, passionnant chacun à leur manière. Mais le plus intéressant dans cet opus, c’est qu’une partie de l’album est consacré à Cassidy, et à la manière dont il est devenu vampire, traversant le XXe siècle jusqu’à sa rencontre avec Jesse et Tulip.

Le dessin est efficace mais loin d’être parfait. Le trait est parfois hétérogène, certaines cases n’étant franchement pas belles du tout. Néanmoins, ce côté un peu bordélique du dessin colle bien au scénario. Mentions spéciales cependant pour les superbes couvertures de Glenn Fabry, qui a le chic pour donner vie avec un style incroyable aux scènes de l’histoire. Ce second opus faisant la part belle au personnage de Cassidy, les vampires y ont une importance notoire. Si Cassidy supporte mal la lumière du soleil, il ne semble craindre aucun autre moyen létal, son corps se reconstituant de lui-même si un membre vient à manquer. Pour le reste, aucune mention n’est faite d’une quelconque répulsion vis à vis des symboles religieux, ni des moyens de tuer Sassidy et ses semblables.

Ce troisième opus, qui flirte un peu moins avec le Trash que ces deux prédécesseur, fait avancer l’intrigue, mettant aux prises nos héros avec des personnages importants de la trame esquissée jusque-là. A lire absolument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *