D’Huissier, Romain. Les chroniques de l’étrange, tome 2. La Résurrection du Dragon

Alors que son combat contre les 81 frères s’est achevé il y a à peine quelques semaines, Johnny Kwan reprend du service. Si Anthony Chau lui a trouvé une place de consultant dans son organisation, l’exorciste se voit confier en parallèle une nouvelle enquête : des meurtres rituels perpétrés dans un bar à hôtesses. Dans le même temps, La Triade du Dragon Florissant lui demande son aide pour identifier un artefact. Mais cette dernière affaire tourne au fiasco, alors que Johnny commence à envisager des liens entre les deux enquêtes.

Je n’aurai pas mis bien longtemps, après avoir fini le premier volet, pour me plonger dans la lecture du deuxième tome des Chroniques de l’Étrange. La richesse de l’univers dans lequel Romain D’Huissier fait évoluer ses personnages est une promesse trop alléchante pour ne pas succomber. Et une fois de plus, bien m’en a pris. Car si j’avais pu trouver que le premier tome cédait parfois à la simplicité au niveau de son intrigue, cette suite monte le niveau d’un cran.

Johnny est devenu, suite à son action d’éclat contre les 81 frères, une personnalité parmi les fat-si. Mais il a également sur la conscience la mort d’un de ses confrères, qui a péri lors de la confrontation avec un mystérieux assassin, depuis disparu dans la nature. L’auteur reprend donc le fil alors que son héros n’a bénéficié que de quelques semaines de répit. Si on comprend assez rapidement que les différentes enquêtes de l’exorciste sont liées, l’auteur renverse plusieurs fois la situation, notamment vis à vis du roman précédent. L’intérêt du livre se fait donc autant par l’univers qu’il met en branle (cette urban fantasy orientale est franchement captivante) que par le jeu des personnages et la progression de son scénario.

La figure du vampire n’est pas aussi centrale que dans le premier opus. Néanmoins, on verra par deux fois paraître des goengsi, essentiellement dans la dernière partie du récit. Johnny verra, alors qu’il est inconscient, un de ses alliés fat-si se faire déborder par ces créatures dans les souterrains, et il aura l’occasion d’assister à la création de ces buveurs d’énergie par Mike, sans même que celui-ci ait besoin de talismans d’obéissance pour contrôler les cadavres ainsi animés.

Une suite très réussie, dont les enchaînements se font moins simplistes, et qui repose toujours sur un univers d’une richesse incomparable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *