Collectif. Vampires Story N°3

Pour sa troisième parution, Vampire Story a choisi un visuel de Victoria Francès pour illustrer la couverture. Je ne vous mentirai pas, je ne suis pas très fan du travail de l’illustratrice, que je trouve globalement très figé et un peu caricatural. Par contre, en toute objectivité, la maquette de la couverture, surchargée au possible des titres des articles dans des couleurs agressives ne m’a au premier abord pas franchement donné envie d’ouvrir le magazine. Ce trop plein d’informations alors que je n’ai pas encore eu le sommaire a tendance à m’exaspérer. Certes l’objectif est d’attirer l’œil du potentiel acheteur dans les rayons des presses, mais est-on pour cela obligé d’en faire autant ?

La maquette intérieure n’est à mon sens guère mieux. Trop de couleurs tape à l’œil, des illustrations franchement pas originales et régulièrement de mauvaise qualité (quand on intègre à ses articles des photos de films, le minimum est de respecter le ratio original, et de ne pas étirer les visuels) sautent rapidement aux yeux dès la première double-page, qui a vocation à la fois de rubrique actualité et de sommaire. Pour le reste, peu d’actus vraiment passionnantes, la plupart étant soit orientées people, soit plus très fraîches, et en tout cas très rarement datées. Les minces actus qui pouvaient s’avérer intéressantes n’apportent rien à ceux qui auraient déjà eu vent des sujets abordés, comme la découverte du corps d’un vampire près de Venise (dont on vous avait parlé en mars sur Vampirisme.com).

Jetons maintenant un oeil aux dossiers et articles qui constituent le coeur de ce numéro. Le premier mini-dossier dresse un panorama des séries vampiriques de ces dernières années. Si l’idée est intéressante, dommage de ne pas avoir donné d’informations précises sur les séries en question, leur année de réalisation, les DVD éventuels, etc. Mais bon pour le jeune public qui ne connaîtrait pas ces séries, l’intention est louable. Directement derrière, on a droit a 3 pages de boutique pseudo-goth a grand coup d’accessoires aussi clinquant que de mauvais goût. Je ne suis pas le public-cible, je passe donc rapidement dessus. On embraye ensuite sur un article sur la ville de Volterra, où vivent les Volturi. Mouais, au final peu d’informations intéressantes.

L’article suivant m’attire davantage, étant donné qu’il est axé sur les pouvoirs des vampires. Les capacités du vampire sont présentées une à une, avec des détails, notamment sur les films où ces capacités sont mises en scène, l’article faisant 6 bonnes pages bien remplies. Mais j’ai l’impression d’avoir déjà lu ce genre de choses. Pris d’un doute, je copie colle un morceau de l’article dans Google et voilà que je tombe sur l’article original, entièrement repiqué sur le site Mordue de Vampires : http://morduedevampires.pagespro-orange.fr/Articles/A0010.htm. Je passe donc immédiatement à la suite. Au détour des pages, je tombe sur la rubrique littéraire, qui porte la mention Actu. Reste qu’une grosse partie des livres cités, comme Le tome 1 de l’Historienne et Drakula, ou encore Blanche et le vampire de Paris, ne sont pas franchement des nouveautés, loin s’en faut. Et bon, il faut bien avouer qu’il s’agit davantage de résumé des livres que d’avis construits sur ceux-ci…

Au détour des pages, on trouvera également des fiches films à collectionner (enfin j’imagine), une double page sur les jeux vidéos (avec à nouveau un joyeux méli-mélo nouveautés – vieux machins), des mosaïques de pub sur les vampires, un dossier sur Gilles de Rais (allègrement pompé sur le net lui aussi) ou encore un quiz. Le dernier article aborde le sujet des animaux vampires, un sujet qui peut s’avérer intéressant, mais là force est d’avouer que les photos sont pauvres et le contenu, une fois de plus, repiqué sur le net (notamment sur Wikipedia). Le tout s’achève sur un horoscope où chaque signe est illustré par des stars ayant incarné des vampires.

Que dire face à ce gâchis ? Que Vampire Story est une revue montée à la va vite qui ne fait que du remplissage et n’éprouve aucun respect face au droit d’auteur ? Que cette revue distribuée en kiosque se prévaut d’une étiquette professionnelle qu’elle ne parvient à atteindre ni sur le fond (une maquette déplorable) ni sur la forme (des contenus plagiés à tout va sans mention des sources) ? Je vous enjoins à aller lire, en complément de la présente chronique, l’article que Mordue de Vampires (dont de nombreux dossiers ont été pillés, et qui a des preuves que l’équipe éditoriale est au courant) consacre à ces pratiques : http://morduedevampires.pagespro-orange.fr/Articles/A0041.htm. Je ne suis sans doute pas le public cible de ce magazine, mais il faut arrêter de croire qu’Internet est un espace de non-droit où le droit d’auteur ne s’applique pas. Et il faudrait que les journalistes en herbe apprennent le sens du mot déontologie. Parce que là, j’ai honte d’avoir un jour envisagé travailler dans ce secteur…

2 réponses à Collectif. Vampires Story N°3

  1. Vladkergan dit :

    A noter également que le nom du magazine est celui de l’association qui édite le site VampireDarkNews, une association qui existe depuis au bas mot 15 ans. Ce qui ne penche (encore) pas en faveur des éditeurs peu scrupuleux de Vampire Story…

  2. J’avais en effet entendu parler de ce magazine mais pas eu l’occasion de le feuilleter… je passerai mon chemin! La couverture ne semblait en effet pas annoncer une grande qualité mais à ce point… C’est bien dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *