Caine, Rachel. Vampire City, tome 3. Le crépuscule des vampires

L’ambiance de la maison des Glass est à l’orage. En devenant vampire, Michael a perdu la confiance de Shane. De son côté, Claire garde des secrets dangereux : Amelie, le vampire le plus ancien et le plus puissant de Morganville, l’oblige à travailler avec l’un de ses amis, vieux et malade, pour trouver un remède, et Claire n’a pas avoué à Shane, Michael et Eve qu’elle était désormais sous la Protection d’Amelie. Et quand bien même, cette Protection est-elle suffisante face à la vague de crimes qui ébranle la ville ?

J’avais vraiment accroché au premier tome de Vampire City (AKA Morganville en VO), un peu moins au second qui faisait un peu retomber le soufflé, même si la fin relevait le niveau en annonçant des pistes scénaristiques prometteuses. Ce troisième opus allait-il continuer dans le même sens que cette mise en bouche ? Je suis content de pouvoir dire que oui. Car avec les changement apportés aux relations entre les personnages du précédent tome, notamment la transformation de Michael, mais aussi le choix de Claire d’accepter l’offre d’Amélie, la donne change. Les relations deviennent plus tendues entre les 4 amis, et Claire se voit confier une mission qui risque d’avoir un impact fort sur la suite des évènements.

Sans que la psychologie des personnages soit non plus très complexe, l’ensemble est travaillé et bien pensé. Chacun des 4 personnages principaux affirme peu à peu ses choix, sa manière de voir les choses (voire son impulsivité, dans le cas de Shane). Tout ça reste donc orienté jeunesse, mais l’univers et ses circonvolutions captivent facilement le lecteur. L’auteur ajoute au fur et à mesure de nouveaux éléments centraux à sa trame, et lève le voile sur certains points laissés jusque-là en suspens (le mystérieux vampire qui habite près de la maison des Day en tête). Sans compter qu’une fois de plus, la fin ouvre des pistes accrocheuses vers la suite.

L’aspect vampirique est fortement en avant dans cet opus. On apprend ainsi qu’un mal mystérieux frappent les vampires, qui ne sont plus en mesure de procréer, à une exception près, et les conduit peu à peu vers une dégénérescence incontournable. De même, la création de Morganville a été réalisée par Amélie justement pour offrir protection à ses semblables, le temps pour elle et Myrnin de trouver un remède. Claire se mettant sous la protection de la Fondatrice, l’auteur en profite pour remettre en avant le lien qui unit certains humains et le vampire à qui ils ont porté allégeance. Pour le reste, une scène démontrera au lecteur que si le pieu est une arme efficace pour blesser un vampire, la résistance de ceux-ci à ce type d’attaque grandit avec le temps.

Un troisième tome chaudement recommandé, qui propose une intrigue riche en rebondissements, et pas mal d’arc narratifs différents qui finissent par se rassembler. A la manière d’un La vampire de Christopher Pike, la fin en suspens (pour le moins riche en rebondissements de dernière minute), nous laisse en plan, en attendant la suite. Aux côtés de Vampire Academy, Vampire City est à mes yeux une des meilleurs séries Young Adults du moment. Chaudement recommandé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *