Caine, Rachel. Vampire City, tome 2. La nuit des zombies

Les vampires voient d’un mauvais oeil le retour à Morganville de Frank Collins, le père de Shane. Ce dernier est déchiré entre sa loyauté envers son père et son amitié pour Claire, Eve et Michael. Car la soif de vengeance de Frank risque de compromettre la protection des colocataires face aux vampires, à grand peine contenus par leur alliée Amelie. Mais lorsque les vampires enlèvent Shane pour tendre un piège à son père, Claire et ses amis vont devoir mettre tout en oeuvre pour le sauver…

Après ma lecture plutôt prometteuse du premier tome de Vampire City, le deuxième opus de la série allait-il confirmer tout le bien que j’avais pensé de cette plongée dans l’enfer de Morganville ? Sans pour autant arriver au niveau du précédent opus, je dois avouer que cette suite est une lecture des plus agréable, qui creuse un peu plus l’univers ébauché jusqu’alors.

On retrouve donc le quatuor Claire – Eve – Michael – Shane, confronté à la fin du tome 1 au retour à Morganville du père de Shane, bien décidé à venger la mort de sa fille et de sa femme. Une suite qui du coup va bousculer la donne, les personnages devant ici prendre des décisions qui risquent d’avoir un impact important sur la suite. La trame regorge de rebondissement qui, s’ils ne sont pas tous des plus surprenants, arrivent à maintenir intacte l’attention du lecteur d’un bout à l’autre du roman.

L’auteur parvient également à approfondir la psychologie de ses personnages. On apprend ainsi davantage de chose sur le passé d’Eve, sur celui de Shane mais aussi sur Michael, sans compter certains personnages secondaires qui font leur apparition, et d’autres dont le passif permet de nuancer le comportement. On est cependant pas au niveau d’une oeuvre totalement adulte, et certains éléments peuvent apparaît un peu léger, sans compter que l’aspect romance prend davantage de place (même si elle ne phagocyte pas la trame, ce qui est salutaire).

L’univers vampirique de la série est à nouveau abordé par l’auteur. On apprend notamment que la ville est régie par une sorte de conseil composé du maire humain et des deux vampires les plus puissants, dont la fondatrice. Crucifix et eau bénite sont à nouveau en scène lors de scène de combats contre les buveurs de sang, leur effet étant ici incontestable, de même que la lumière du soleil, dont de très rares vampires arrivent à surmonter la morsure. Les pieux semblent également un bon moyen d’en venir à bout.

Un suite certes un léger cran en deçà du premier tome introductif, mais dont certains axes narratifs et rebondissements risquent de marquer de manière durable la série. Une lecture jeunesse hautement recommandable en tout cas, qui a le mérite de ne pas trop appuyer l’aspect romance et de proposer une intrigue assez tentaculaire, avec une galerie de personnage qui se densifie peu à peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *