Brooks, Max – Caceres, Raulo. The Extinction Parade. Volume 2

Séparées du reste des autres vampires après la débâcle qui achevait le précédent recueil, Laila et Vrauwe s’échinent, jour après jour, à juguler l’avancée de la horde de zombies qui déferle sans fin sur l’humanité. Mais leurs efforts semblent vains, car des centaines de zombies ont beau succomber sous leurs poings, des milliers d’autres réapparaissent, et les forcent à reculer, pas à pas. Jusqu’à ce que les deux vampires malaisiennes croisent la route d’une autre créature de la nuit, qui a développé un art martial à partir de ses pouvoirs, et élimine donc davantage de vampires qu’avec ses seuls poings.

Je n’avais pas franchement été convaincu par le premier recueil, que ce soit au niveau du fond ou de la forme. Pour autant, cette suite m’a semblée autrement plus digeste, même si un poil répétitive dans sa construction. En effet, l’ensemble semble se découper de lui-même en segments, durant lesquels les deux protagonistes apprennent une nouvelle méthode pour lutter contre les zombies, l’ensemble nous conduisant peu à peu vers l’origine de la rumeur d’une armée de vampires.

Malgré cette structure répétitive, le scénario est moins contemplatif que pour le premier recueil, les vampires ayant enfin décidé de passer à l’action. L’ensemble est donc relativement violent et gore, les deux héroïnes n’y allant pas de main morte pour essayer de restreindre l’avancée des cohortes de zombies. Même si cela n’empêche pas le duo de commencer à se poser des questions sur leurs méthodes, et l’ampleur réelle de cette invasion.

Niveau dessin, c’est un peu mieux que pour le précédent opus. Je trouve notamment les cadrages assez réussis, même si j’ai toujours du mal avec l’homogénéité toute relative du trait des personnages. À noter, pour autant, que le dessinateur s’en sort bien dans les scènes les plus cradingues, mais après être passé par la case Crossed, cela n’a rien de très étonnant.

Concernant les vampires, on découvre ici que ces derniers réapprennent peu à peu comment faire face à une menace, en ayant recours à la fois à leurs pouvoirs et aux armes développés par les humains (même s’ils ont énormément de mal à appréhender l’utilité et le fonctionnement de certaines d’entre elles). On apprend également que les vampires ne sont pas insensible à la menace zombie, et peuvent eux aussi être victime, si leur sang se mélange à celui des infectés.

Une suite de meilleure tenue que le premier volet, même si on reste qualitativement en deçà de pas mal de séries du genre. Si je trouve intéressant le partie pris des auteurs (notamment dans le traitement des vampires), je ne reste pas franchement convaincu par le résultat final.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *