Corman, Roger. Not of this earth. 1957

Après avoir fait irruption dans le cabinet du Dr Rochelle, le mystérieux Paul Johnson hypnotise le médecin et lui extorque une transfusion sanguine. Cachant son regard sans vie derrière des lunettes de soleil, Paul Johnson est en fait une créature venue de l’espace, envoyée par les siens pour préserver leur race sur le déclin. Nécessitant de régulières transfusions, l’humanoïde s’offre les services de l’infirmière du Dr Rochelle, qui va peu à peu découvrir ce que cache son employeur.

Not of this earth est un des films les plus connus de Roger Corman, qu’il a aussi bien produit que réalisé. Un film de genre qui mélange fantastique, SF et horreur, et entraîne le spectateur à la suite d’une jeune infirmière, qui va se retrouver chargée de transfuser régulièrement le mystérieux Mr Johnson.

Certes, les effets spéciaux ont bien vieilli (la chauve-souris extra-terrestre et les yeux des personnages venus de l’espace en étant un bon exemple), mais Corman évite de trop appuyer à ce niveau, ce qui permet de facilement passer outre. Les amateurs de série B devraient y trouver de quoi contenter leurs âmes torturées, car le patchwork que représente le scénario du film et son statut de film culte vaut à lui seul le détour.

Les vampires du film sont une race extra-terrestre venue de la planète Davanna. Des conflits nucléaires terribles ont fini par mettre en danger le survie de l’espèce, qui a donc envoyé sur terre l’un des siens pour tenter de trouver une solution via le sang des êtres humains. On est très loin du mythe classique, même si Paul Johnson a besoin d’une transfusion régulière de sang, pour peu à peu renforcer ses chances de survie et offrir un échappatoire aux siens. On note malgré tout la présence d’une créature à min-chemin entre la chauve-souris et la créature de cauchemar, contrôlée par le vampire.

Un film pas le moins du monde ennuyeux, qui montrait déjà en 1957 un Corman maître de ses OVNIS filmique et de ses propres moyens. D’une certaine sobriété dans ses effets spéciaux (ce qui évite de trop en rajouter sur le kitsch), Not of this earth est un détournement pour le moins original (même si un peu fourre-tout) du thème du vampire. Réé-dité il y a quelques semaines chez Artus Films, dans un coffret contenant 4 classiques SF de l’époque : Not of this earth, The hideous sun demon, The cosmic man  et Kronos.

Corman, Roger. Not of this earth. 1957

Corman, Roger. Not of this earth. 1957

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *