Halliennales 2014 : toujours à crocs !

2014 marque la troisième édition du festival les Halliennales, qui s'articulera autour de la thématique des fées, sorciers et autres mages. Mais une fois de plus, de nombreux auteurs aux dents longues seront...

Scarling, Alice. Interview avec l’auteur de Lacrimosa

Alors que le premier volet de sa série requiem pour Sascha venait de sortir, et que le tome 2 est annoncé pour août 2014, Alice Scraling a bien voulu répondre à nos question à l'occasion de l'édition 2014...

Vampires : nouvelles chroniques

Editorial 2013 : Quel avenir pour le vampire ?

Si Polidori et son Vampire et Le Fanu et sa Carmilla étaient déjà passé par là, c'est réellement Bram Stoker qui aura véritablement posé les jalons du vampire en tant que mythe littéraire. En 2012, alors que nous fêtons les 100 ans de la mort du romancier et novelliste irlandais, il semble que la descendance de son roman phare soit plus vivace que jamais, et a désormais contaminé tous les supports culturels existants (livres, films, jeux, musique, etc.). De nombreux salons littéraires auront consacré cette année à l'hommage à Dracula et à son auteur, appuyant l'importance de l'oeuvre pour tous les amateurs de vampires, passés, présents et futurs.

Mais les codes du vampires, tels qu'établis par Stoker, ont pour le moins évolué depuis la tentative avortée de Dracula de mettre l'Angleterre sous sa férule. Les nobles vivant reclus dans leurs châteaux perdus ont peu à peu fini par s'intégrer à la société urbaine, allant même jusqu'à sortir de l'ombre et révéler leur existence aux êtres humains. Dès lors, il n'ont d'autres choix que de réfréner leurs instincts de chasseurs pour espérer survivre. Une évolution du vampire qui n'est pas forcément du goût de tous les lecteurs, d'autant qu'elle va souvent de pair avec une esthétisation outrancière de la créature, qui voit sa partie Eros prendre le pas sur sa partie Thanatos.

Il faut cependant relativiser les choses. Toutes les oeuvres modernes mettant en scène des vampires ne rentrent pas forcément dans ce moule, et des ouvrages ou films sur le sujet où le vampire conserve (ou retrouve) sa part de noirceur voient encore régulièrement le jour. On ne peut cependant pas nier que la norme va davantage dans le sens d'un adoucissement du vampire classique. Reste à vérifier si cette évolution n'est que transitoire ou si le vampire est appelé à perdre toujours plus de sa superbe.

Quelques auteurs au hasard ayant travaillé sur le thème du vampire : Morgane Caussarieu | Joann Sfar | Jacques Sirgent | Kim Harrison | Emilie Witwicki-Barbet | Fabrice Colin |