Stern, Roger – Byrne, John – Rubinstein, Joe. Captain America : Souvenirs et combats

Dans le nord de Londres, la police trouve trois cadavres vidés de leur sang. pour Captain America, appelé à la rescousse par de vieux amis britanniques, pas de doute, c’est la marque du Baron Blood, dont le corps transpercé par un pieu repose dans une chambre remplie de gousses d’ail et de crucifix… Cet épisode survient en plein dans une époque où Cap tente de se souvenir de sa vie passée, en particulier l’époque de la guerre. Ca tombe bien, le Baron Blood fut un de ses adversaires les plus acharnés de cette époque. Blood revient pour assouvir sa vengeance, lui qui a juré la perte de son frère Lord Falsworth, ci-devant union Jack, ancien partenaire de combat de Captain America.

Côté vampirisme, la créature se présente comme un type en collant, affublé d’un couvre-chef et d’un faciès à l’aspect très proche de la morphologie d’une chauve-souris. Le Baron Blood est doté d’une force peu commune, il peut sans peine balancer les 80 ou 90 kilos de son adversaire à travers une porte, pour ensuite l’hypnotiser. La jugulaire de Cap s’offre alors à ses crocs affamés… Le combat a lieu vers la fin de la nuit, mais peut-être que l’arrivée du soleil changera la donne… Blood commande aux bêtes de la nuit : rats, loups… Il peut se transformer en brume, en chauve-souris… En 43 pages tout l’arsenal classique est déployé, bien qu’une partie des pouvoirs du Baron Blood soit due à un traitement infligé par les nazis, après qu’il se soit rendu en Transylvanie pour affronter Dracula, qui l’a finalement soumis à sa volonté…

Un épisode bien remuant et très agréable, adoubé par les amateurs de comics Marvel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *