Gudule. Destination Cauchemar

Lola, 10 ans, s’inquiète de l’éloignement de ses parents, provoqué par la sortie quotidienne de sa mère, chez le « coiffeur ». Mais un soir elle décide de la suivre, et découvre qu’en fait elle s’offre du plaisir au travers de séances de réalité virtuelle. Ce soir-là, Huguette « voyage » en Transylvanie, en 1893, à l’époque où un certain comte sème la terreur… Lola, fatiguée, souhaite retrouver sa mère à son réveil et s’endort sur ses genoux… pour se retrouver à son tour dans les Carpates, près d’un sinistre château…

Partant du roman de Bram Stoker, Gudule propose un récit d’aventure pour pré-adolescents, qui mêle une intrigue sociale et familiale aux nouvelles technologies avec ce casque de réalité virtuelle. s’affranchissant des contraintes techniques, elle nous emmène sur les talons de Lola, dans une ambiance gothique assez réussie, à la rencontre d’un Comte Dracula tout à la fois mélancolique et sanguinaire, avec une fin heureuse.

Le Comte Dracula est le seul vampire de l’histoire. Il peut se changer en chauve-souris, mais à l’état « naturel » il fait trois mètres de haut, s’habille en sombre avec une cape. Il arbore un teint blafard avec des yeux de braise, et des canines proéminentes. Il dort le jour dans un cercueil, et on peut le combattre avec un crucifix, de l’ail, et le tuer avec un pieu enfoncé dans le cœur. Il a perdu son épouse, Wilfrida, après un accident de calèche, à l’âge de trente ans, et n’a de cesse de la retrouver, elle ou son sosie, afin de revivre les jours heureux.

Une lecture rapide malgré les 95 pages de ce livre au format poche, et toujours aussi prenante chez Gudule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *