Hawkins, Colin & Hawkins, Jacqui. Les vampires

Voici un livre illustré à destination des enfants, originalement en langue anglaise. Il propose un rapide tour d’horizon de la vie des vampires. Un certain nombre d’aspects sont passés en revue : le sommeil dans un cercueil, la vie la nuit, les morsures dans le cou… Mais au-delà de ces figures imposées, les auteurs ont laissé parler leur fantaisie et leur imagination, indiquant que les vampires d’aujourd’hui se déplacent en tenue de soirée, qui détonnent un peu avec leur allure de chauve-souris ou de loups. Ils peuvent d’ailleurs se changer en chiens… Ils peuvent être assistés – servis serait un terme plus approprié – par des papillons qui toussent, des hiboux qui hululent ou des chats qui hurlent.

Les auteurs proposent également des portraits rapides des vampires autour du monde, entre les vampires bulgares qui n’ont qu’une narine, les transylvains qui aiment les hauts talons et les vieilles dames, les russes qui sont allergiques au clergé (ce qui leur procure un teint pourpre), les bavarois qui ne dorment que d’un œil et les pouces croisés, ou encore les américains dont le nez est adapté au suçon dans les oreilles de leurs victimes…Les différents métiers de vampires sont aussi passé en revu : dentiste, astronaute, médecin, croque-mort, tous ont ainsi le moyen d’étancher leur soif de sang humain tout en travaillant.

On nous propose aussi une journée typique d’une famille de vampires, les Von Bluot (« bluot » étant le terme issu du vieux haut-allemand pour désigner le sang). Après un petit déjeuner composé d’os humains sur coulis de sang, le père s’adonne à son sport favori, le jogging tout en portant un cercueil. La mère reste à la maison pour s’occuper du bébé, et l’emmener voir les tombes des grands-parents au cimetière. Dans l’après-midi la famille se rend au parc pour nourrir des chauves-souris, les enfants se partagent entre lecture de comics horrifiques et jeux avec les poupées en forme de chauves-souris. Le soir, c’est soupe au sang, un nutriment qui permet de faire pousser des poils dans la main, une autre caractéristique des vampires. Pour le coucher, la mère raconte des histoires de goules, de gobelins, de sorciers, mais surtout les récits de leurs ancêtres. Vlad l’Empaleur emporte la plupart des suffrages. Quelques variations notables de contes de fées : ratiches d’or et les trois ours, Le petit dentu rouge, ou encore Vampirella et les dents de vair…

Les armes contre les vampires ont assez classiques : de l’ail (par exemple sous forme de rouge à lèvres), La lumière du jour, bien sûr, une balle en argent ou encore le pieu dans le cœur sont des méthodes efficaces. Chez un vampire britannique, on peut lui voler son parapluie et le lui enfoncer dans le cœur.

Si certaines de ces expressions ou situations vous semblent incongrues, sachez qu’elles sont la traduction littérale de certains jeux de mots en anglais, par conséquent difficilement traduisibles en français…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *