Scot, Andrews – Thomas, Neil. Vampire malgré lui

Mon nom est Lestadt. Lestadt de Pontchartrain. Je ne suis pas un homme ordinaire. Je suis l’objet de curieux phénomènes. Un jour maudit, mon univers a basculé. J’aime la vie… Pas la mienne, celle des autres ! Aberration. Monstre. Erreur de la création… voilà ce que vous dites de moi ! Je suis le côté obscur de la nature humaine.

Mon nom est Lestadt. Je ne suis plus un homme ordinaire. Les dieux se sont fichus de moi, mais ils ne sont pas les seuls. Je les connais, je les pressens, je les devine. Je me sais victime de leurs menées, eux qui ont fait de moi ce que je suis. Voici mon histoire, voici mon journal. Je te le livre, lecteur, pour t’informer que le soir, au clair de lune, il y a toujours quelqu’un qui te guette. Mais euh !

Ecrit à 4 mais, ce roman signé Neil Thomas et Andrew Scot se veut une relecture pour le moins décalée (et décapante) du mythe du vampire. Les deux auteurs se sont ainsi amusés à imaginer les tribulations d’un vampire dans la France actuelle, non sans distiller aux 4 coins de leur ouvrage moults références aux classiques du genre, de Le Fanu à Entretien avec un vampire. La lourdeur de certains jeux de mots et autres idées humoristique, si elles peuvent parfois agacer le lecteur, semblent parfaitement revendiqués par les auteurs.

Les auteurs mettent ici en scène de nombreuses caractéristiques classiques du mythe du vampire. Le héros, après sa transformation, se voit ainsi mû par une inextinguible soif de sang, ne se déplaçant plus que la nuit. Son reflet disparaît des miroirs, et il se met à craindre symboles religieux et ail. Il possède également la capacité de se transformer en chauve-souris, et à besoin de la terre de ses ancêtres pour se régénérer.

Ce roman a de nombreux côtés intéressants même si on peu lui reprocher de ne pas détailler assez certaines idées. Certains risquent de ne pas adhérer à l’humour du texte, mais il est parfois bon de voir certains auteurs se jouer du mythe classique pour lui apporter un peu de fraîcheur. A noter que le livre a été retiré de la vente peu après sa publication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *