Otomo, Katsuhiro – Kimura, Shinji. Hipira

Hipira est un petit vampire espiègle et plutôt farceur qui vit à Saruta, une ville de vampires où le soleil, forcément, ne se lève jamais. Il a pour meilleur ami Animus, un petit esprit de lumière aux apparences de feu follet, avec lequel il va accumuler quelques mémorables bêtises.

Sorti en 2002 au japon, ce sympathique manga jeunesse, scénarisé par Katsuhiro Otomo (Akira) et Shinji Kimura (Amer Béton) nous plonge dans les aventures facétieuses d’un petit vampire et de son meilleur ami, une âme prénommé Animus. L’ensemble, s’il est destiné à un public jeunesse, n’en est pas moins agréable à lire. L’univers mis en place par les deux auteurs, aussi poétique qu’onirique, promet ainsi aux lecteurs de passer un agréable moment, dans une ambiance que ne renierait pas Burton.

Le dessin de Shinji Kimura est réellement superbe, et très éloigné d’un trait manga typique. Les personnages, aux têtes dont la forme peu laisser à penser à des légumes, sont savoureusement dessinés et mis en scène, le trait étant rehaussé par une mise en couleur des plus réussie.

Au niveau des apports au mythe, cet album présente deux ou trois caractéristiques intéressantes. Les vampires vivent tous dans la même ville, Saruta, où le soleil ne se lève jamais. Si on ne voit jamais les vampires boire du sang, ils n’en vivent pas moins la nuit, dorment dans des cercueils, et craignent la lumière du jour.

En bref, un petit album des plus original et agréable, qui saura plaire aussi bien aux plus jeunes, dont il est la cible principale, qu’aux plus âgés qui apprécient les histoires poétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *