Knight, Mary-Jane. Vampyre, l'effroyable journal disparu du Dr Cornelius Van Helsing

La médecine ne peut plus rien pour mon frère. Ses forces l’ont progressivement abandonné, le laissant dans un état de torpeur quasi chronique, muet, inerte et indifférent à tout. Malgré les supplications de ma chère épouse, j’ai décidé de partir en quête d’un remède à ce mal maudit… Je vais donc remettre mes pas dans ceux de mon frère, à travers toute l’Europe et jusqu’au coeur de la Transylvanie, pour remonter jusqu’à la source de son mal.

Sur le principe des livre-jeu, dont chaque page fait preuve de trésors d’inventivités pour émerveiller les yeux du lectorat (souvent jeune), ce livre au mille et une surprise nous entraîne dans les pas du frère de Van Hesling. Conçu comme un journal de bord, le récit (des plus distrayant) s’avère un agréable prétexte à distiller de nombreuses informations et légendes sur le vampire des légendes : comment se protéger d’un vampire, le tuer, prévenir sa résurrection, détecter sa présence. En effet, le journal des deux héros prend très vite l’aspect d’un bric à brac de rituels, sortilèges et autres protections naturelles contre les infants de la nuit. Qui plus est, l’ensemble est agréablement mis en page, et chaque page sait ménager au lecteur son lot de surprises, d’idées originales et de petits détails évocateurs.

Le mythe du vampire mis en scène à travers ce volume est on ne peut plus classique. En effet, on est dans la droite lignée du roman de Stoker, dont ce roman se présente comme une suite. Animorphes, avides de sang et aux pouvoirs hypnotiques sans égal, les vampires qui apparaissent ici sont les dignes émules du comte des Carpates.

Au final, ce sympathique illustré, réservé certes à un public adolescent, ménage à son lecteur d’agréables surprises, à travers l’appropriation du support livre-jeu, l’ensemble reposant sur un récit joliment illustré et pour le moins agréable. Si vous aimez voir de mystérieux avertissements apparaître sous l’action de la chaleur, où de sombres personnages se transformer en démons de la nuit sous vos yeux, ce livre saura sans nul doute vous ravir.

5 réponses à Knight, Mary-Jane. Vampyre, l'effroyable journal disparu du Dr Cornelius Van Helsing

  1. elodie dit :

    Salut,
    Je te contacte car moi aussi j’ai acheté "l’effroyable journal disparu du dr cornelius van helsing" mais comme il est d’occasion j’aurais voulu savoir si il ne me manquais rien dedans, donc j’aurais voulu savoir si dans la page nommée "un village ravagé" en bas il parle de rats et il ya une petite pochette, y a t’il quelque chose dans cette pochette ou il ya juste la photo d’une dent avec une tache de sang? Et puis derniere question sur la toute dernière page il ya marqué "frottez le billet " j’aurais donc voulu savoir quel billet?
    En espérant que tu me répondras je te remercie d’avance!!!

  2. Vladkergan dit :

    Pour ta première question, il n’y a rien d’autre dans cette enveloppe que le dessin d’une dent et de quelques taches de sang, il ne te manque donc rien à ce niveau.

    Pour ta seconde question, juste au-dessous de ce mot tu as normalement une zone noire. Il te suffit de la frotter avec ton doigt pour voir apparaître un message (j’insiste sur frotter, pas gratter).

  3. elodie dit :

    Merci beaucoup!!!
    Je pensais que sur cette zone noire il y’avait genre un papier qui la recouvrait!!!
    Merci encore

  4. elodie dit :

    Juste une dernière question: vers la fin de l’ouvrage là où il ya marqué Police news, sur la page de doite on à le carnet de Gustav De Wolff, avec marqué juste en dessous marqué en quelque sorte "je n’ai pu resister d’y ajouter mes propres commentaires, votre ami D." mais dans ce carnet je n’y voit pas des commentaires autres que ceux du Dr Gustav!!! y a t-il quelque chose que j’ai loupé?
    En espérant que tu me répondras je te remercie d’avance!!!

  5. Vladkergan dit :

    Rien de particulier à noter ici : i s’agit sans doute d’une erreur de traduction ou d’un oubli dans le texte original.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *