Klotz, Claude. Dracula père et fils.

Après la destruction de leur château par des promoteurs en mal de terrain, Dracula envoie son fils en France, comptant sur lui pour faire repartie la lignée vampirique. Oui mais voilà, Ferdinand n’est pas à 100% vampire. De par sa mère Herminie, du sang humain coule dans ses veines. Il n’a qui plus est pas le charisme de son père, et se retrouve donc à faire le gardien de nuit en banlieue parisienne. Jusqu’au jour où il rencontre Geneviève et en tombe amoureux. Tandis que son père l’encourage à étreindre la jeune fille, Ferdinand n’aspire qu’à une vie simple avec elle.

Je n’ai absolument aucun a priori sur les adaptations comiques du mythe de Dracula, mais ce livre de Claude Klotz ne me laissera pas vraiment de souvenirs impérissables. On trouve disséminé à et là des idées intéressantes (les origines de Ferdinand, la présentation de la malchanceuse famille Dracula) et le personnage de Ferdinand à un statut et des déboires qui auraient pu le rendre intéressant. Oui mais on tombe dans le burlesque bien trop souvent, les personnages sont ridicules (voire ridiculisés) et l’histoire pas captivante pour deux sous.

Klotz s’approprie sans réelles convictions les caractéristiques classiques du vampire (métamorphe, buveur de sang, vivant la nuit et dormant dans un cercueil), et au final le scénario finit par lasser complètement le lecteur.

Il existe de bonnes nouvelles et romans prenant à contre-pied le mythe des vampires, mais ce livre là n’en fait pas parti à mes yeux.

Une réponse à Klotz, Claude. Dracula père et fils.

  1. ambrosia dit :

    Quelle dureté dans tes propos !
    D’accord, ce n’est pas le chef d’œuvre de la littérature vampirique, mais c’est une histoire intéressante à mon goût, après tout, qui a dit que les vampires avaient une vie idéale, châteaux, comptes en banque approvisionnés, terrain de chasse bien garni, superbes combats contre leurs ennemis jurés, etc.
    Pour une fois on pénètre dans un tout autre monde, où le vampire s’en prend plein les dents : chômage, SDF, vie précaire, manque de nourriture, racisme… même si c’est sur un ton comique. Ça mérite d’être lu au moins une fois… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.