Irono. The grim reaper and an argent cavalier, tome 2

Cyan a décidé d’emboîter le pas à Jade, et de suivre ce dernier dans sa traque des Larvas. Arrivant à Prese, ils apprennent qu’un Elezione, un tueur en série vouant un culte au Maître de la Mort, sévit en ville. Plusieurs crimes ont déjà été commis, et au 6e, l’assassin serait en mesure d’ouvrir un passage dans le monde de la Mort. Jade, y voyant un moyen de confronter son « créateur », décide de se lancer aux trousses du criminel.

Ce deuxième tome voit Cyan et Jade quitter la ville de Lémuria pour se lancer à la poursuite du Maître de la Mort. Tous deux Larvas potentiels, ils doivent prendre garde à ne pas succomber à leurs instincts, ce qui les transformerait définitivement en des humanoïdes obsédés par le besoin de mordre les humains. On sort donc de l’opposition manichéenne entre les chevaliers d’argents et le Seigneur de la Mort pour suivre les pas de deux personnages qui n’ont plus leur place dans la société des hommes.

Cette suite permet également à l’auteur de creuser davantage son univers et sa complexité. Les éléments fondateurs qui servaient de socle au premier opus s’étaient quelque peu complexifiés au fil de ce dernier. On découvrira dans cette suite que certains humains souhaitent passer de leur propre chef un pacte avec Le Maître de la Mort. Jade va également faire découvrir à Cyan qu’ils ne sont pas seuls dans leur lutte.

Côté dessin, le style d’Irono n’évolue pas vis à vis du premier opus. Son trait est fin et précis, et s’attarde davantage sur les personnages que sur les décors, qui sont néanmoins plus présents dans cette suite. Une fois de plus, les combats sont brefs mais relativement bien mis en scène, aussi dynamiques que lisibles.

Pour ce qui est des vampires (les Larvas comme les a nommé Irono), on apprend ici que même après avoir été mordu et avoir elle-même mordu, une de ces créatures peu conserver quelques temps une partie de sa personnalité, surtout s’il se retrouve en des lieux ou face à des gens qu’il a connu. On apprendra également qu’il existe une hiérarchie de leur côté.

Une suite qui ne voit pas l’ambiance retomber, et dévoile de nouveaux aspects de l’univers tout en permettant à Cyan, le héros de l’histoire, de s’initier plus en avant aux rouages de sa nouvelle condition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *