Collectif, présenté par Barbara Sadoul. La solitude du vampire

Du drame romantique à la science-fiction, la figure du vampire a connu bien des métamorphoses.

A l’instar des ermites, des bandits, des vagabonds et des prophètes, il est un exilé sur terre, condamné à la solitude d’une vie errante. C’est un hors-la-loi, un monstre, une âme perdue. Sa soif de sang et de puissance, sa propension à corrompre les âmes l’incitent pourtant à rechercher la compagnie des hommes : il se laisse apprivoiser le temps d’une étreinte, et sait parfois faire preuve de sentiments, voire de passion.

Dans cette anthologie, les vampires de Tanith Lee, de Richard Matheson, de Ray Bradbury, de Claude Seignolle, de Jean-Louis Bouquet, de Gudule de Henry Kuttner et de Niel Straum sont des êtres déchirés, malmenés, amoureux et violents. Amateurs de sensations fortes ou lecteurs téméraires, laissez-vous séduire… à vos risques et périls.

Présentée par une spécialiste de l’anthologie, ce recueil de nouvelles vampiriques s’attarde sur une caractéristique inhérente du mythe : la solitude. Condamné à errer en marge de l’humanité, le vampire est un être en quête perpétuelle de l’Autre.

C’est cet aspect du mythe qui est issu mis en scène au travers de huit nouvelle, écrites au cours des 80 dernières années, qui met en parallèle les différentes représentations du mythe avec cette solitude indissociable. Du classicisme de la nouvelle « Chimère » de Tanith Lee, qui met en scène une vampire à la poursuite de celui dont elle s’est entiché, aux relents SF « Espèce en voie de disparition » de Niel Straum, nouvelle inédite traduite ici par Jean Marigny, Barbara Sadoul nous présente un florilège de nouvelles écrites par quelques un des maîtres, anglophone ou non, du genre fantastique. Tanith Lee, Richard Matheson, Ray Bradbury, Claude Seignolle, etc. autant de grands auteurs fantastiques rassemblés ici autour du mythe du vampire via le format de la nouvelle.

Huit petites nouvelles qui sauront ravir les amateurs de littérature fantastique, de part la qualité des nouvelles retenues et la thématique utilisée ici pour relier ces différents récits.

Une réponse à Collectif, présenté par Barbara Sadoul. La solitude du vampire

  1. senhal dit :

    Il y a vraiment des nouvelles plus qu’excellentes dans ce recueil. pour ma part, la préférence va à une des plus époustouflantes nouvelles contemporaines appartenant au genre gothique : "Chimère", de Tanith Lee. Mais Bradbury et Seignolle sont vraiment superbes ici également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *