Chintanavitch, Nathalie. L'alliance de sang : rencontre et dialogues avec un Vampire

Nathalie Chintanavitch est l’auteur de plusieurs livres ésotériques laissant transparaître le message que l’être humain n’est limité que par ses conditionnements et que la force de la pensée est créatrice. Reconnue comme l’un des meilleurs médiums (channels) et sujette depuis son enfance aux expériences paranormales, elle offre à travers ce livre un regard nouveau sur une réalité qui est tout aussi tangible que la nôtre. L’Alliance de Sang dévoile au lecteur des révélations troublantes sur l’un des êtres les plus fascinants et les plus énigmatiques de notre époque contemporaine : le vampire.

Je ne suis pas un habitué des littératures ésotériques et paranormales, bien que le sujet m’intéresse. Mon positionnement par rapport au mythe du vampire est clair : je n’y crois absolument pas, mais je suis passionné par la figure du vampire, par ce qu’en font les auteurs et la manière dont elle revient cycliquement au niveau culturel. Aussi, la chronique de ce livre est-elle assez ardue, car l’auteur oriente son texte comme un réel témoignage, non une œuvre de fiction. Familière des expériences paranormales, l’auteur va ainsi rencontrer de vis à vis un vampire qui va lui offrir de répondre à toutes ses questions sur la condition vampirique. Seul contre-partie du propos : le vampire se verra obligé d’effacer les souvenirs de leurs rencontres au terme de celles-ci.

L’ensemble n’est pas mal écrit et se lit même assez vite, pour peu qu’on le prenne comme une œuvre de fiction. Le souci étant que, vu sous la perspective d’une œuvre de fiction, il se passe finalement peu de choses. Le peu d’action qui émane du récit est juste survolé, et de nombreux points en suspens ne sont qu’effleurés, ce qui induit une certaine frustration chez le lecteur, mais corrobore les règles que le vampire dit respecter. Les personnages ne sont en définitive pas franchement attachants, tout dépend après si on se place du point de vue du témoignage ou du texte fictif.

Le mythe du vampire tel que présenté par la créature que rencontre l’auteur est assez proche par certains aspects de la créature que nous connaissons, mais certains détails sont assez intéressants et donnent certains éclairages originaux sur le mythe. Les vampires sont en effet des entités d’apparence humaine dont le corps à subi une mutation profonde, qui suit l’Alliance du sang, c’est à dire la transformation en vampire. A partir de ce moment-là, leur sang devient noir et toute vie quitte leur corps, même si l’énergie qu’ils génèrent en s’abreuvant de sang leur permet de se comporter (en partie) comme les humains.

Ils sont doués d’un pouvoir de persuasion incroyable, qui les rends capables de faire céder sans peine leurs victimes. Ils possèdent également d’autres pouvoirs psychiques, comme celui de lire dans les esprits. S’abreuver de sang leur est nécessaire pour survivre, même s’ils ne ressentent pas tous le besoin de tuer leur victime. Ils vivent en petit groupe, et sont hiérarchisés, les plus puissants vampires, qui portent le nom d’Anciens, faisant figure de leaders.

Un ouvrage au final étrange, pas désagréable à lire, et qui propose certaines idées intéressantes sur le mythe du vampire et les pouvoirs de la créature. Un livre qui plaira sans doute davantage aux férus d’occultisme et de paranormal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *