Cates, Donny – Estherren, Lisandro – Cunnife, Dee. Redneck, tome 3. Longhorns

Bartlett et Perry, inconsciente, sont récupérés in extremis par JV et les autres survivants de la famille Bowman, Seamus et Fred. Tous les quatre arrivent, au volant d’un tank volé, dans une propriété proche d’Austin, où vivent un petit groupe de vampires. Bartlett y retrouvera avec surprise July, la seule personne qu’il ait jamais transformée. Les quatre derniers Bowman vont se voir contraints par le Concile des Aînés, qui régissent les vampires, à 10 ans de probation.

Si ce troisième recueil commence mal pour les Bowman, après que les instincts de Landry aient failli anéantir les survivants, la situation va pourtant se tasser rapidement. Le petit groupe trouve en effet refuge auprès d’une communauté de vampire, et va pouvoir réapprendre à vivre sans craindre d’être découvert. Difficile de se réaclimater. Seamus et Fred n’ont quasi jamais connu la liberté, Bartlett se retrouve confronté à son passé (et à la seule femme qu’il ait jamais aimée). Et JV se révèle une nouvelle fois bien plus ancien et au fait des structures qui régentent la société des vampires.

Le dessin est dans la lignée des précédents opus. Si l’on peut reprocher un style parfois un peu brouillon (ce que la couleur n’arrange pas forcément), il sied bien au parti pris redneck de la série. Reste également que les scènes d’action sont parfaitement lisibles, et les cases d’un bon dynamisme.

On apprendra surtout, dans cet opus, que les vampires sont structurés autour d’un conseil des Aînés, qui décide des lois que doivent appliquer les buveurs de sang, à travers le monde. On assistera également à un mariage entre vampires, ce qui donne lieu à des rituels particuliers.

Une suite à la mesure du reste de la série. Si je trouve encore qu’il manque un je ne sais quoi à l’ensemble pour être totalement réussi, lcet opus est aussi efficace et bien mené.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *