Behm, Marc. La vierge de glace

Cora, Brand et Tony étaient vraiment des malfrats pas comme les autres. Ils avaient décidé un hold-up plutôt hardi, au 49e étage d’une Tour et, pour le réussir, se métamorphosèrent en loups, en chauves-souris, en courants d’air. En guise de protection, ils avaient… leurs dents. Elles leur servaient aussi à s’abreuver d’un certain liquide rouge qui n’était pas du vin. Vous me suivez ?

Mi-polar mi-roman fantastique, ce roman de Marc Behm propose au lecteur un mélange des genre pour le moins réussi. Trois vampires, un vieux et deux plus jeunes, dont l’un qu’il a lui-même enfanté, se décident donc à mettre sur pied un casse pour se renflouer. Idée de départ originale et séduisante, qui va plonger le lecteur dans les affres de ces trois héros de la nuit pour lesquels cette nuit de braquage va réserver moults péripéties. Entre course-poursuite terrestre, aérienne, transformation, embuscades et autres échauffourées, la nuit va être longue…

Ce polar rythmé est l’occasion pour l’auteur de mettre en scène certains éléments récurrents du mythe vampirique. Cora et Tony sont donc des vampires centenaires, à la différence de Brandt, vampire pluri-centenaire qui maîtrise de nombreux pouvoirs. Ils vont ainsi apprendre de lui le moyen de se transformer en chauve-souris, en fauve, voire en brume, ainsi que maîtriser les éléments. Par ailleurs, un détail intéressant des vampires de cet ouvrage, c’est qu’ils perçoivent la fin de la nuit comme une nouvelle mort, et ce chaque jour. Au niveau des armes contre les vampires, l’auteur met par ailleurs en scène le pouvoir des crucifix, qui semblent être, avec la lumière du jour, la seule chose fatale aux infants de la nuit.

En définitive voilà un roman bien sympathique qui, s’il ne révolutionne aucunement le mythe, n’en propose pas moins une relecture originale et surtout plutôt bien rythmée. Un bon moment de lecture en perspective.

2 réponses à Behm, Marc. La vierge de glace

  1. SBM dit :

    Bonsoir,
    c’est Spooky qui m’a attirée ici (qu’il en soit remercié) et c’est une mine que je découvre ! Vraiment bravo.
    Ce livre de Marc Behm me tente bien depuis un moment, je crois que je vais m’y mettre bientôt.
    Et "Fascination", faut vous y mettre les gars, c’est vraiment bien (et s’il y a des filles, ça marche encore mieux !)

  2. Bonsoiiiiir, je me lance!^^
    J’ai lu la vierge de glace il y a quelques temps déjà, j’avoue, mais je m’en souviens assez disctinctement, au travers de tous les livres que j’ai pu lire depuis (il y en a un paquet, j’avoue). La première chose qui me choqua dedans, ce fut l’impudeur de l’auteur – j’étais habituée aux coupures de textes et au voilage des parties érotiques dans les romans vampiriques. Celui-ci s’en "moquait", et rendait bien Brand (il me semble que c’est lui, le pervers de l’époque de Robin des Bois) pervers comme le supposerait son époque d’origine. Cora n’en parait que plus perdue néanmoins.

    Et effectivement, Fascination, il faut s’y mettre! Les trois premiers livres de Stephenie Meyer sont simplement géniaux (bien que Hésitation ait perdu un peu en rigueur, j’avoue). Mais ceci est une autre histoire et n’a pa grand chose à voir avec Marc Behm 😉
    Affectueusement,
    Une mordue de livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *