Lash, Batton. Les Avocats du surnaturel. Tome 2

Jeff Byrd et Alanna Wolf sont à la tête d’un cabinet d’avocats spécialisés dans les domaines du surnaturel. Leurs clients sont ainsi soit des créatures non-humaines, soit des êtres humains victimes de malédictions, revenants et autre poltergeist. Dans ce deuxième opus racontant certaines de leurs enquêtes, on les verra venir en aide à la sculpturale Dawn Devine, une mannequin de premier plan décidé à se séparer de son agent. Son amant et avocat, flairant un coup fourré possible de l’agent, conseille à Dawn de faire appel aux Avocats du surnaturel.

Si la série de Batton Lash en est à son deuxième opus, je n’avais pas encore eu l’occasion de me pencher dessus. Mais la présence du comte Dracula dans ce nouvel opus m’offre l’occasion de me pencher plus en avant sur cette récente série estampillée Fluide Glacial. On suit donc les péripéties de deux avocats qui ne se penchent que sur des cas relevant de l’inhumain, dans un monde où l’existence de créatures surnaturelles est réelle. Les deux personnages ont tous deux des déboires amoureux (mais pas l’un avec l’autre) ce qui donne un peu de piquant à l’ensemble sans pour autant passer au premier plan. Car l’intérêt de la série est indubitablement la teneur des enquêtes auxquelles se frotte le duo.

Côté dessin, le style de Batton Lash (dessinateur et scénariste américain surtout connue pour cette série mais aussi certains arcs consacrés au personnage d’Archie) colle plutôt bien à l’ambiance. Son style aux traits simples donne vie aussi bien à des personnages humains aux caractéristiques cartoonesque (la chevelure d’Alanna) qu’aux créatures mises en scène, à commencer par Sodd, la créature du marais. La couleur, composée d’aplats informatiques, reste assez basique mais ne gâche pas le dessin.

Côté vampire, on aura l’occasion de croiser Dracula et d’autres buveurs de sang se faisant passer pour lui. Le comte sera ainsi ressuscité après que le propriétaire de son cercueil ait retiré le pieu qui était planté dans sa cage thoracique. par la suite, on verra le comte se transformer en chauve-souris ou faire appel à ses dons d’hypnose. Dormant la journée dans un cercueil, il ne semble à même de se mouvoir qu’à la nuit tombée.

Une série qui s’avère plus sympathique et amusante que ce à quoi je m’attendais. Sans pour autant révolutionner le genre, les péripéties de ce duo (trio, si on y adjoint leur secrétaire) de juristes de l’étrange est assez amusant, et se lit sans ennui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *