Adams, Cat. Blood song, tome 1.

Chargée de la sécurité d’un prince en visite dans le pays, Celia tombe dans une embuscade et se fait mordre par un vampire. La voici partiellement transformée : plus forte, plus rapide et dotée de canines pointues, elle ne craint cependant ni la lumière du jour ni les sorts visant les créatures paranormales. Chassée par les siens et traquée par ceux qui voudraient achever sa transformation, parviendra-t-elle à déjouer le complot qui menace le prince ? En tout cas, il lui faut au plus vite éliminer celui qui l’a mordue, avant que celui-ci ne la prenne totalement sous contrôle. Heureusement, Celia pourra compter sur ses amis : Bruno, un puissant magicien, l’agent Gibson et Kevin, un loup-garou, et sur un pouvoir qu’elle ignorait jusqu’alors posséder et qui lui permet de rallier tous les hommes à sa cause…

Dans le monde de Célia Graves, les humains se font rares. La ville dans laquelle elle évolue comme garde du corps est infestée de surnats et associés. Voyants, médiums, garous, vampires, fantômes, démons… Nul n’ignore vraiment le côté fantastique de certains êtres. La police, le gouvernement, les universités et même le Vatican sont organisés selon la donne fantastique et il faut bien avouer que c’est assez réussi comme univers.

L’auteur décrit une organisation de manière pointilleuse, permettant ainsi au lecteur de visualiser avec précision son monde.

Pour les personnages, s’ils restent sympas, c’est plutôt là où le bât blesse. Célia est impressionnante, mais il n’en reste pas moins que les relations et interactions entre les personnages manquent de profondeur. Il manquerait même peut-être une histoire sentimentale pour pimenter un peu la vie et les aventures de Célia Graves.

Car l’enquête dans laquelle se lance la jeune femme et qui lui vaut de devenir une créature à cheval entre humaine et vampire s’efface peu à peu face à la quête personnelle de la jeune femme, qui vaudra sans doute l’ouverture d’un tome 2.

Le style de l’auteur par contre, est à l’image de son héroïne, rebondissant et percutant.
Non sans humour et avec action l’auteur relate les aventures d’un personnage au caractère bien trempé, qui nous force au respect.

Au final, ce livre reste un bon divertissement, qui ouvre une perspective intéressante vers un tome 2 où l’on espère des rebondissements un peu plus vraisemblables et des sentiments plus réels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *