Banke, Anders. Tale of Vampires. 2006

Annika, médecin confirmée, est mutée avec sa fille, dans une petite ville plongée dans une nuit polaire glaciale. Intriguée par une série d’incidents sanglants et de disparitions mystérieuses au sein de l’hôpital, Annika va découvrir que des vampires ont infiltré le personnel et que leur chef, monstre hybride et sanguinaire, se prépare à assurer la suprématie de sa race sur terre…

Frostbiten est un sympathique film de genre venu de Suède. Après une introduction qui nous entraîne dans les combats opposants suédois et allemands au cours de la seconde guerre mondiale, l’histoire commence à notre époque, dans une petite ville de l’extrême nord du pays. Une mère et sa fille vont ainsi se retrouver entraînées au coeur d’une épidémie vampirique.

Le jeu d’acteur n’est certes pas des plus parfait, mais le film tient surtout sur son utilisation judicieuse et réussie des effets spéciaux, et sur le dynamisme de ses scènes d’actions, même si l’ensemble peu sembler parfois un peu décousu.

Les vampires du film ont les caractéristiques classiques des enfants de la nuit. On se trouve donc en présence de buveurs de sang à la force surhumaine, qui craignent la lumière du jour, les pieux en plein cœur, l’ail et les crucifix.

La mise en scène de ces caractéristiques va être l’occasion pour le réalisateur de donner une tonalité très second degré à son film (la scène du jeune vampire qui se retrouve à manger du poisson aillé chez le père – pasteur – de sa fiancée, en est l’exemple le plus marquant). En bref rien de neuf ou d’un tant soit peu rare pour l’amateur de cinéma vampirique, mais une bonne occasion d’apprécier le détournement des poncifs habituels.

Le seul souci notoire de ce film semble provenir de la sous-exploitation de certaines idées (la nuit qui dure un mois), et d’un scénario un peu décousu, mais cela n’empêche pas de passer un agréable moment, qui rappelle sous certains aspects le « Génération perdue » de Joël Schumacher.

Banke, Anders. Tale of Vampires. 2006Banke, Anders. Tale of Vampires. 2006Banke, Anders. Tale of Vampires. 2006

2 réponses à Banke, Anders. Tale of Vampires. 2006

  1. Julie dit :

    Je suis vraiment désolé mais moi ce film m’a ennuyé a un point. Pour dire vrai je me suis obligée a regarder ce film jusqu’au bout… J’attendais certainement de pouvoir découvrir quelque chose de bien dans ce film… Pourtant l’histoire était bien choisi mais on ne peut vraiment pas s’identifier au personnage, ni s’interresser a eux, de toute maniere je ne crois pas que c’était le but de ce film. Si je devais mettre une note sur dix à ce film ce serait seulement 4/10 et simplement parce qu’il y a des vampires et que j’aime les vampires… En clair, si vous pouvez regarder un autre film que celui ci faites le sauf si vous n’etes pas trop exigeant.

  2. La fête à la Génération Perdue et le mois de nuit totale auraient pu laisser présager un honnête film de vampires. Mais le spectre de la guerre et le monstre ridicule plombent un film qui non seulement sonne faux mais part un peu dans tous les sens sans faire aboutir aucune piste. C’est bien dommage. Heureusement, d’autres films d’horreur nordiques font vite oublier ce premier film de vampires suédois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *