La figure vampirique en Terre du Milieu

Si vous connaissez le Seigneur des Anneaux, vous savez sans doute que son auteur, John Ronald Reuel Tolkien, a créé un monde entier, avec sa géographie, ses langues et son histoire, réalisant un pan fondateur d’un genre littéraire, la fantasy, tout en l’enfermant dans un certain nombre de codes. De nombreuses créatures peuplent cet univers, certaines inventées par l’auteur, d’autres issues de différentes traditions et légendes préexistantes. Il existe donc des vampires en Terre du Milieu.

Le plus connu est Thuringwethil (ce qui signifie « femme de l’ombre secrète, en sindarin, l’une des langues inventées par Tolkien), messager de Sauron, seigneur maléfique. Elle (car c’était une femelle) effectuait régulièrement des navettes entre l’Angband, repaire de son maître, et ses différents lieux d’action. Elle est décrite comme un vampire assez classique, c’est-à-dire une grande créature ailée (physiquement proche de la chauve-souris ? nous n’avons pas trop de précisions) avec des griffes de fer à toutes les jointures. Elle avait a priori la faculté de changer d’apparence, ce qui amène les spécialistes à conjecturer qu’il s’agirait d’une Maia, c’est-à-dire des esprits angéliques déchus dont l’existence remonte à une période antérieure aux débuts du monde. Elle aurait probablement péri lors de la destruction de Tol-in-Gaurhoth, l’Île-aux-Loups-Garous, par Huan, un grand loup.

Après sa mort, la dépouille de Thuringwethil fut trouvée par Luthien, une princesse demi-elfe, qui, pour abuser la surveillance des gardiens retenant son fiancé Beren prisonnier, la revêt, changeant ainsi de forme.

Sauron lui-même se retrouve sous une forme que l’on peut qualifier de vampirique, avant de perdre la capacité à changer de forme : on le décrit comme volant dans une forêt avec du sang dégoulinant de sa gorge, pour échapper à Huan…

Les fameux Nazgûl, créatures volantes qui harcèleront les héros du Seigneur des Anneaux, sont également, avec leurs archers inquiétants, des cousins de la figure vampirique.

Dernière mention, à la Bataille des Cinq Armées, à la fin de Bilbo le Hobbit (1937), lorsqu’un nuage de chauve-souris semble accompagner l’armée des Gobelins… Leur comportement les fait rapprocher des vampires, se nourrissant par exemple des cadavres frais

L’univers de Tolkien a connu de nombreuses déclinaisons, en particulier ludiques. Dans le supplément du jeu de stratégie du Seigneur des Anneaux, Ruines d’Arnor, le personnage de Gzlavhar (Gulavhar)  est clairement un personnage vampirique. Gulavhar appartient à une époque révolue. Il aurait dû périr il y a des millénaires de cela et nul ne sait comment il a pu survivre aux guerres contre Morgoth (maître de Sauron). Il y est pourtant arrivé en entrant en léthargie. C’est un démon buveur de sang et malheur à quiconque s’aventure en son domaine car il est intelligent et rusé. Gulavhar possède des griffes et des crocs, il est résistant à la magie, inspire la terreur, il vole, sa faim est immortelle, il développe une force du corps et des pouvoirs mentaux. Games Workshop en a commercialisé une figurine.

Dans le jeu video Le Seigneur des Anneaux : l’Ombre d’Angmar, il y a une peuplade de grandes créatures sanguinaires, appelées Morroval (Merroval ou Merrevail en VO) qui constituent un obstacle à la progression du joueur. Durant le Premier Âge, à Angband, il y avait plusieurs créatures engendrées et corrompues par les ténèbres. Durant les Âges qui suivirent, Sauron, le Seigneur Ténébreux, engendra à partir de ces abominations de nouvelles créatures afin de faire la guerre à la Terre du Milieu. Parmi ces nouvelles créatures se trouvent les Morrovals.

À première vue, le Morroval semble être le croisement entre une chauve-souris et une humaine, mais si le sang d’un mortel a autrefois couru dans ses veines, il est devenu irrévocablement corrompu et mauvais. Ces créatures ne sont pas de simples bêtes agissant uniquement par instinct. Elles sont plutôt rusées et particulièrement douées au maniement des armes. La rumeur court qu’elles ont probablement aussi des pouvoirs surnaturels. Les Morrovals résident dans les ruines du royaume d’Angmar, au service de la Couronne de Fer et de l’Intendant d’Angmar. On les trouve dans les régions d’Angmar et de la Moria.

Il ne faut pas oublier qu’un vampire psychique est au centre de l’intrigue du Seigneur des Anneaux, puisque l’Anneau que Frodo hérite de Bilbo au début de l’histoire –et qui provoquera la quête de destruction dont le roman raconte l’histoire- est un anneau de pouvoir, qui aspire littéralement l’âme de son porteur, le transformant petit à petit en une créature malsaine.

Les personnages de vampires chez Tolkien ne sont pas des prédateurs humanoïdes immortels qui sucent le liquide vital de leurs victimes, malgré leur soif de sang. Il s’agit plutôt d’une utilisation du terme pour désigner des créatures physiquement proches de la chauve-souris. Les déclinaisons ludiques de l’univers n’ont quant à elle pas hésité à inclure cette figure du bestiaire fantastique pour enrichir celui de la Terre du Milieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *