Découverte d'un squelette de vampire à Venise

Des archéologues en train de procéder à des fouilles sur l’île vénitienne de Lazzaretto Nuovo, une des nombreuses îles qui composent la célèbre cité des doges, ont récemment exhumé d’une fosse commune le squelette d’une femme qui atteste d’étranges pratiques.

Selon Matteo Borinni, à l’origine de la découverte, il y a fort à parier que la femme ait été accusée de vampirisme, et qu’après son décès on ait pris soin de transpercer son corps afin de l’empêcher de revenir parmi les vivants.

Une brique a en effet été fichée dans la bouche du squelette, ce qui diffère certes de l’image d’Epinal du pieu, les vampires étant à l’époque davantage accusé de transmettre le mal en mâchant dans leur cercueil (voir à ce sujet l’ouvrage de Michaël Ranft). La brique semble ainsi avoir été introduit dans la bouche de la morte, suspectée de pouvoir revenir comme vampire, afin de l’empêcher de mâcher son linceul.

L’île sur laquelle a été retrouvé le squelette était, selon les archéologues, destinée à l’enterrement des victimes de la peste bubonique de 1576, ce qui lie une nouvelle fois cette maladie avec les vampires et autres créatures de la nuit, qui étaient accusés de propager le mal.

D’autres cadavres ayant subis les mêmes pratiques ont été retrouvés il y a quelques années en Pologne, par Peer Moore-Jansen de l’université de Wichita, au Kansas.

Crédit photo Agence Reuters
Source de l’article sur Newscientist





Découverte d'un squelette de vampire à Venise
Découverte d'un squelette de vampire à Venise

9 réponses à Découverte d'un squelette de vampire à Venise

  1. Spooky dit :

    Tiens, intéressante cette anecdote… Et quand on voit que Venise a déjà fait l’objet de nombreux fantasmes dans de nombreux genres, ce genre d’évènement va probablement alimenter pas mal de chroniques et de fictions pour les décennies à venir…

  2. Laure dit :

    Pourquoi c’est une pierre et pas un pieu dans le coeur ? Et pourquoi à Venise ? Est ce qu’ils ont trouvé les dents de ce vampire ?

  3. chlochlo dit :

    C’est peut-être vrai peut être faux , de 1 on voit pas les dents pointus et de 2 j’y crois presque pas

  4. Alkthaes dit :

    On a pas non plus affirmé que c’était le cadavre d’un vampire, mais celui d’une femme qui de toute évidence a été suspectée de vampirisme à l’époque. C’est tout.

  5. Afk. dit :

    Dans tous les cas, ( je m’excuse d’avance pour les accents manquants, il n’en a pas sur mon tel) , qu’elle ait ete sorciere, vampire ou autre etre surnaturel, il n’est pas necessaire que nous y croyions pour qu’ils existent. Et si notre vision du vampire etait erronee ?

  6. fanny dit :

    Je suis étonnée qu’ il n’ y ait pas encore eu de livre sur le sujet, que ce soit récit ou fiction, il y a là matière à travailler ! En tous cas je ne vais pas rater l’émission du 13/01/2012 sur tf1 !

  7. Vladkergan dit :

    A noter que le sujet est abondamment développé dans le livre Vampire Forensics, édité par la chaîne National Geographic (et dans le documentaire du même nom, également produit par la chaîne en question) : http://www.amazon.fr/exec/obidos...

  8. CDG dit :

    Pourrais-je savoir si il y a des textes anciens parlant de vampires (ou autres créatures maléfiques ) à Venise ?

  9. Vladkergan dit :

    Concernant le thème des vampires vénitiens, il y a cet ouvrage de Jean-Paul Bourre : blog.vampirisme.com/vampi… Mais on est très loin de la découverte du squelette dont il est question ici, et plus proche de sociétés ésotériques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *