Rodionoff, Hans – Gomez, Joel. Génération perdue : reign of Frogs

Avant Buffy… avant Blade… un nom était déjà murmuré avec effroi parmi les vampires : les frères Frog. Edgar et Alan Frog, les deux tueurs de vampires un peu décérébrés du film culte Génération Perdue sont de retours dans cette mini-série qui fait le lien entre les aventures du premier film et celles de Génération Perdue : la tribu perdue.

Le scénario de cet album nous propulse donc aux côtés des frères Frog, dans leur lutte incessante contre les vampires. L’histoire va les mener à se retrouver à nouveau confronté à David, qu’ils croyaient avoir éliminé. Les frères Frog comprennent alors que certaines de leurs idées sur les vampires pourraient être en partie fausse, et qu’un vampire bien plus puissant semble tirer les ficelles. L’histoire comporte de bons moments mais l’ensemble est très fouilli, certains personnages débarquent un peu comme un cheveu sur la soupe. Le pont entre les deux films apparaît dès lors un peu bordélique, voire pas franchement nécessaire.

Le dessin de Joel Gomez est typique des productions comics actuelle. Le tarit est fin et précis, pour un style qui se veut assez réaliste. La mise en couleur informatisée manque pas mal de punch, et l’ensemble manque cruellement de dynamisme. Les couvertures de Wayshack sont cependant aussi crades et dégénérées que réussies.

Au cours de cette mini-série, on apprendra notamment que le lien entre un vampire et son créateur s’estompent avec le temps (ce qui permet aux vampires créés de survivre potentiellement à la mort de leur maître). On apprends également que ceux qui n’ont pas encore bu de sang humain peuvent être considérés comme des « demi-vampires ».

Au final cette mini-série est surtout une amère déception, dont le scénario apparaît vite pour le moins bordélique. Le pont est donc bien fait entre le premier film et sa suite pas franchement indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *