Maizel, Rebecca. Humaine

Lenah n’est plus la vampire cruelle et sanguinaire qu’elle fut pendant plus de cinq cents ans. Aujourd’hui son voeu le plus cher vient de se réaliser. Elle est redevenue Humaine, grâce à un rituel pratiqué par Rhode, son âme-soeur depuis des siècles. Mais comment vivre dans la peau d’une jeune fille de 16 ans quand on a presque tout oublié de l’amour et de l’amitié ? De plus, même sous l’apparence d’une lycéenne ordinaire, Lenah doit rester sur ses gardes : le clan de vampires sur lequel elle a autrefois régné est prêt à tout pour faire revenir sa souveraine…

On m’avait plutôt loué les qualités de ce roman jeunesse, et le résultat est en effet de très bonne facture. Cette fois-ci, ce n’est pas les pas d’un être humain amoureux d’un vampire qu’on nous propose de suivre, mais bien ceux d’un ancien vampire redevenu humain. L’histoire de Rebecca Maizel ne sombre à aucun moment dans la facilité, et jusqu’aux dernières pages les revirements de situation sont prenants et bien écrits.

La psychologie des personnages est assez travaillée, à commencer par celle de Lenah, qui redécouvre peu à peu ce que cela fait d’être humain. Une quête initiatique narrée avec un certain sens de l’humour, qui n’empêche pas l’auteur de laisser planer une tension dramatique qui accompagnera le lecteur tout au long du récit.

Si la perception de la sphère surnaturelle par les personnages adolescents (Justin et Tony en tête) est parfois un peu simpliste (j’ai toujours du mal avec cette faculté d’acceptation rapide des personnages : Ha, tu es un vampire ? Ok, je te crois), l’ensemble n’est pour autant jamais mièvre, les sentiments des personnages étant décrit avec une certaine justesse.

Le mythe du vampire mis en scène par Rebecca Maizel suit les grandes caractéristiques habituelles, l’aspect religieux en moins. Si les vampires ont ici besoin de boire du sang régulièrement pur survivre, ils ne sont effrayés ni par les crucifix, ni par l’ail. Les plus âgés sont même capables de se déplacer à la lumière du soleil, pour les autres elle reste mortelle.

L’échange de sang est une des étapes incontournables pour créer un nouveau vampire, et c’est également à travers cet échange (auquel on ajoute une pointe de magie) qu’un vampire peut redevenir humain. Enfin, les vampires sont doués des pouvoirs habituels : force surhumaine, sens ultra-développés, etc.

Un roman au pitch surprenant qui tient ses promesses et propose une histoire Young adult très réussie, qui rompt avec les habitudes du genre et évide de céder à une trop grande facilité (hormis certains aspects relationnels entre les personnages). Un livre que je vous recommande donc chaudement, surtout qu’il ne semble pas être l’entame d’une nouvelle série à rallonge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *