Frost, Janiene. Le Prince des Ténèbres, tome 3. Combustion spontanée

Ce troisième tome de la série Le Prince des Ténèbres s’articule autour de deux problématiques : la recherche de Mihaly (pour des raisons séculaires et d’autres que vous découvrirez) et le fonctionnement du couple Leila / Vlad. La première est haletante, on ne s’ennuie pas, Vlad Tepes est vraiment le vampire inquiétant et puissant que l’on connaissait avant son passage furtif en mode chaton à longues dents à ses débuts avec Leila.

Néanmoins, on voit ici comment sa relation avec sa femme le met en danger puisqu’elle est sa seule faiblesse. À côté de ça, il y a la relation de couple entre les deux vampires, relation qui paraît désuète à base de mâle dominant et de femme soumise. Enfin, qu’il voudrait soumise. Même si on sait que Vlad n’est pas un chamallow guimauve, ce manque de modernité dans sa manière d’envisager la place de sa femme au sein de son couple peut faire grincer des dents. Heureusement, dans la deuxième partie, Leila fait évoluer son homme, pardon, son vampire, et leur relation prend une tournure plus équilibrée, lassant le « moi Vlad, toi Leila » derrière eux.

Ce tome est un poil trop court, le dernier tiers est un peu rapide, mais il comporte tous les ingrédients requis pour passer un bon moment : de l’action, de l’humour, du danger, des rebondissements et de l’amour. Les fans ne seront absolument pas déçus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *