Collectif. Buffy contre les vampires. Tome 1. Saison 1 : les origines

Le présent album édité par Fusion Comics relate deux aventures de Buffy qui se situent chronologiquement avant son arrivée dans la ville de Sunnydale. La jeune fille est encore une lycéenne comme les autres qui ignore tout de l’existence des vampires. Son quotidien des plus bénins va prendre fin le jour où Merrick, l’observateur chargé de son apprentissage, va lui révéler sa véritable destinée. L’homme l’a met également en garde contre Lothos, un buveur de sang aussi ancien que puissant qui recrute une armée de non-mort dans le seul but d’éradiquer la nouvelle tueuse.

De fil en aiguille, Buffy va faire connaissance avec un garçon du nom de Pike qui, par la force des choses, décide d’épauler la jeune fille dans son combat contre les forces obscures. À cause de ses nouvelles responsabilités, l’héroïne voit sa popularité sociale décroître jusqu’à être rejetée par ses camarades. Le final de la première aventure sera l’occasion de voir dans quelles circonstances le gymnase du lycée fut alors incendié.

La seconde aventure, plus anecdotique à mon sens, dévoile les fâcheuses conséquences de la bataille livrée contre Lothos. Buffy est radiée de son lycée, son inscription dans une fac devient incertaine et pour couronner le tout, ses parents commencent à se disputer à son sujet. Détail pour le moins inattendu, Dawn fait déjà partie de la famille Summers. Pike, son équipier du moment, répond à nouveau à l’appel et fait également office ici de narrateur.

Privée d’observateur, la Tueuse infiltre juste avant son départ pour Sunnydale un casino de Las Vegas, le Golden Touch, qui se trouve être en réalité un repaire de vampires. Cette petite escapade dans la capitale du jeu sera l’occasion de suivre l’investigation parallèle que mène le vampire Angel au même endroit, sans toutefois que Buffy, qui ignore jusqu’à son existence, ne le rencontre à aucun moment.

Malgré quelques anachronismes, Buffy Saison 1 : les origines est un album qui offre une alternative comics satisfaisante au support télé. On retrouve l’humour et l’atmosphère si particulière de la série. Giles et le conseil des observateurs font quelques apparitions, on en apprend davantage concernant Merrick ainsi que sur les conditions de sa mort… Les fans les plus attentifs ne manqueront pas de noter les clins d’œil disséminés au fil des pages ainsi que les guest furtives de certains personnages de moindre importance.

Les dessins de la première aventure sont réussis dans l’ensemble, pour peu que le style comics, son découpage et sa mise en couleur ne rebutent pas le lecteur. La touche artistique de la seconde partie est un peu moins convaincante, plus ordinaire, mais demeure malgré tout acceptable. Les dialogues et la personnalité des principaux protagonistes sont respectés, là est finalement le principal. Les amateurs de la série de Joss Whedon tout comme les collectionneurs trouveront leur compte avec cet album.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *