Mead, Richelle. Interview avec l’auteur de Succubus et Vampire Academy

Bonjour Richelle. Pouvez-vous vous présenter pour les lecteurs de Vampirisme.com ?

J’ai écris plus de 25 romans pour adultes et adolescents, dans les genres de la fantasy, du paranormal et de la SF. Vampire Academy est ma série la plus connue, qui s’étend sur 6 livres, auxquels on peut ajouter un spin off de 6 livres. Mon dernier livre, The glittering court, est une série de fantasy inspirée par la réalité historique.

Mead, Richelle. Interview avec l'auteur de Succubus et Vampire AcademyEn 2007, vous avez publié Vampire Academy, premier roman de la série du même nom. Pouvez-vous nous raconter la genèse de cette saga ?

J’ai toujours aimé les héroïnes fortes, et je voulais écrire un livre centré sur l’une d’entre encore en apprentissage – une qui  ne serait pas encore en mesure de se contrôler et serait encore un train d’assimiler comment faire face au monde et faire les bons choix. J’avais déjà écrit des livres paranormaux sur les démons et les fées, et je voulais essayer des créatures différentes. Je ne savais pas, à ce moment-là, la popularité que connaitraient alors les vampires !

Dans Vampire Academy, vous avez choisi de classer vos vampires en Strigoï, Moroï et Damphirs, des noms davantage associés avec le folklore du vampire qu’avec la littérature sur le sujet. Comment avez-vous eu cette idée ?

J’ai suivi une classe universitaire en folklore slave, durant laquelle j’ai rencontré ces types de vampires (morts, vivants et hybrides) du folklore roumain. J’ai essayé d’imaginer à quoi ils ressembleraient s’ils vivaient dans le monde moderne, et j’ai créé les différents groupes à partir de là.

Qu’avez-vous pensé du récent film ? Avez-vous travaillé avec le réalisateur et le scénariste pour les aider à adapter votre série sur grand écran ?

Le film étaient vraiment amusant, et j’ai adoré le casting. Je n’ai pas eu beaucoup de valeur ajoutée durant le processus de production, ils m’ont surtout tenu informé tout au long, et m’ont laissé être présente sur les lieux de tournage, à Londres.

En parallèle à votre travail sur Vampire Academy, vous avez également sorti en parallèle 6 romans dans la série Georgina Kincaid. Pouvez-vous nous raconter l’histoire derrière cette série ?

Cette série suit une succube nommée Georgina qui a bon cœur , elle veut simplement trouver l’amour. J’ai écrit cette série car je voulais prendre une créature considérée comme « mauvaise » de prime abord, et la rendre sympathique et appréciable aux lecteurs. Maintenant, c’est un de mes personnages préférés.

Quelles sont vos premières et dernières rencontres avec un vampire (en littérature et / ou au cinéma et / ou en musique) ?

Je n’en suis pas sûr. Actuellement je ne lis ou regarde pas d’œuvres sur les vampires pour le plaisir. Et à y repenser, je pense que ma dernière rencontre avec des vampires fur probablement lié à la promotion de The Ruby Circle (le 6e roman de la série Bloodlines) l’année dernière !

Avez-vous d’autres projets sur le sujet ? Quels sont vos travaux à venir ?

Je n’ai pas de projets en vue mettant en scène des vampires. Je vais faire une pause côté paranormal et me concentrer sur The Glittering Court. Le roman se déroule dans un univers de fantasy qui ressemble à l’Amérique des colonies, et suit le destin de trois jeunes filles qui y sont envoyées pour des mariages arrangés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *