Fiedler, Mark. Vampires Et Morts Vivants Au Moyen Age. 2011

En 2007, des archéologues découvrent en Irlande plusieurs tombes inhabituelles qui datent du Moyen Âge. Deux des squelettes laissent en effet les chercheurs perplexes : ils ont été enterrés avec chacun une pierre enfoncée dans la bouche. Christopher Read et Catriona McKenzie, deux archéologues, sont chargés de percer le mystère de cette découverte. Croisant des sources historiques avec le résultat des observations sur place, ils essaient de trouver comment les défunts sont morts et pourquoi ils ont été enterrés selon cet étrange rite funéraire.

Quelques années avant la découverte du vampire de Venise, des archéologues irlandais avaient eu l’occasion de mettre au jour des squelettes présentant les mêmes particularités, une pierre enfoncée dans la bouche. L’occasion pour le réalisateur du documentaire pour revenir sur la place des revenants dans la société anglaise de l’époque, et les pratiques qui entouraient les rites funéraires. Et de noter que dans certaines régions d’Europe, ces pratiques ont toujours la vie dure, et qu’on n’hésites pas à déterrer des cadavres pour se prémunir d’attaques de leur part (comme ce fut le cas il y a quelques années en Roumanie).

L’un des points intéressants de ce documentaire est de décrire de nombreux cas, qu’il s’agisse d’explorations archéologiques ayant mis au jour des cadavres présentant des traces similaires, ou de revenir sur certains rapports sur le même thème qui sont parvenu jusqu’à nous. De quoi mettre en évidence que la peur des revenants est loin d’être un cas isolé, et que si elle prend des formes différentes (et des noms différents), on peut la retrouver aussi bien en Angleterre qu’en Serbie. Pierres enfoncée dans la bouche, démembrement, corps attachés, tête décapitées et placées à l’envers, clous enfoncés dans des parties stratégiques du corps, autant d’usages qui semblent avoir été utilisé pour bloquer les morts au fond de leur cercueil et s’assurer qu’ils ne reviennent pas hanter (et conduire à la tombe) les vivants.

On pourra cependant reprocher une approche parfois un peu tape à l’oeil du sujet, notamment quand il s’agit de filmer quelques images de Whitby, ville qui n’a pas grand chose à voir avec le thème du vampire au moyen-âge. De même, il est dommage de partir d’une découverte anglaise sans citer des auteurs comme Walter Map et William de Newburgh, qui sont parmi les premiers historiens à avoir recensé des histoires de revenants, au début du 12e siècle.

On est ici très éloigné des vampires que le cinéma a popularisé aujourd’hui, mais bien face à la créature du folklore, ce revenant en corps qui ne reste pas dans son tombe et en ressort la nuit pour conduire un à un ses proches et voisins au tombeau. Il n’a pas de longues canines pointues, et ne se gorge pas forcément du sang de ses victimes, mais les épuise peu à peu. Il peut être tué si on lui brûle le coeur et / ou si on le décapite.

Au final, un documentaire pas inintéressant, et globalement assez bien fait, même si les habitués du sujet risquent de ne pas apprendre énormément de choses.

Fiedler, Mark. Vampires Et Morts Vivants Au Moyen Age. 2011
Fiedler, Mark. Vampires Et Morts Vivants Au Moyen Age. 2011
Fiedler, Mark. Vampires Et Morts Vivants Au Moyen Age. 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *